Le gouvernement lance une consultation en ligne pour sonder les Français sur le passeport vaccinal

2 874partages

Cela fait maintenant plusieurs semaines que le sujet fait l’actualité : faut-il oui ou non mettre en place un passeport vaccinal en France ? Certains affirment que cela permettrait de reprendre plus rapidement une sociale et d’autres y voient une nouvelle restriction des libertés individuelles.

Crédit : PasseportSanté

Depuis hier, mercredi 17 février, une consultation en ligne lancée par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) offre la possibilité à chacun de donner son avis sur la question.

Pour rappel, le passeport vaccinal a pour objectif d’attester la vaccination d’une personne afin de lui ouvrir à nouveau les portes des lieux recevant du public à l’instar des restaurants, des stades, des musées ou encore des cinémas.

L’arrivée récente des vaccins créent de nouveaux débats dans l’opinion et cette consultation, qui n’est en aucun cas une forme de référendum mais plutôt une façon de sonder les Français, établira une photographie l’avis général sur la faisabilité du passeport vaccinal.

Pour information, chacun peut donner son point de vue en quelques secondes en se rendant sur le site web du CESE jusqu’au 7 mars.

Avant d’accéder au formulaire, les internautes pourront lire les avis divergents d’experts à travers un face-à-face mais également consulter une sélection de trois articles de presse afin d’en savoir plus sur le passeport vaccinal et ce qu'il implique.

Passeport vaccinal en France, pour ou contre ?

Celles et ceux qui choisissent de prendre part à la consultation en ligne auront le choix entre cinq réponses au moment de donner leur sentiment sur la question suivante : que pensez-vous du passeport vaccinal ?

Ces derniers vont de « Très défavorable » à « Très favorable » en passant par « Défavorable », « Mitigé » et « Favorable ».

Ces différentes nuances permettront à chacun de faire passer sa sensibilité sur la thématique abordée. Après avoir cliqué sur la réponse qu’il estime correspondre au mieux à ce qu’elle pense, chaque personne devra se justifier en quelques mots.

Du côté du gouvernement, l’heure est plutôt à la temporisation en rappelant que seulement 3,37% de la population est aujourd’hui vaccinée contre la Covid-19 et que la mise en place d’un passeport vaccinal n’est pas encore au programme.

Source : Midi Libre
Plus d'articles
À lire aussi