100 ans après sa disparition, le loup est-il de retour en Bretagne ?

Le loup serait-il de retour sur le territoire breton ? C’est ce que pense l’Observatoire du Loup, un site internet qui affirme que le canidé sauvage serait déjà en Bretagne. Mais pour les autorités, il n’en serait finalement rien.

Le loup pourrait être de retour en Bretagne. Crédit : Khort Esther Tatiana/ Shutterstock

Jean-Luc Valérie, fondateur de l’Observatoire du loup et photographe, indique sur son site que « le premier indice probable de la présence du loup aux portes des contrées bretonnes est daté du 31 décembre 2011 ».

Une information que ne valident pas les autorités, comme Ferus, l’association nationale de protection et de conservation du loup : « Ce n’est pas sérieux ! À l’Observatoire du loup, ils voient des loups partout. Bientôt, ils vont en voir sur la place de l’Étoile à Paris ! », lance, non sans humour, Jean-François Darmstaedter, son président.

Le 14 mai dernier, la préfecture de Vendée annonçait avoir identifié un loup gris à Jard-sur-mer, une zone où la présence du canidé sauvage est pourtant peu connue. D’où la contestation des autorités et du président de Ferus alors que ce loup gris fut repéré à moins de 200 km de Bretagne.

« Il n’y a pas de présence avérée en Bretagne », indique l’OFB

Crédit : Gianmarco Cicuzza/ Shutterstock

Une présence annoncée en Bretagne qui interroge. « On n’a rien, même pas de suspicion », déclare la Fédération nationale des chasseurs appuyée par des associations environnementales.

Alors, l’Observatoire du loup se tromperait-il ? D’après Jean-François Darmstaedter, la confusion avec un autre animal est plus plausible. « Rien ne ressemble plus à un loup qu’un chien-loup. Moi-même, je m’y suis trompé », admet-il. En effet, le chien-loup de Saarloos ou encore le chien-loup Tchécoslovaque ont une ressemblance frappante avec le loup.

Une possibilité que n’écarte pas l’Office français de la biodiversité (OFB), qui ne manque pas au passage d'égratigner les annonces de l’Observatoire du loup : « Le loup suscite pas mal de fantasmes [...] Il n’y a pas de présence avérée en Bretagne [...] Pour l’instant, sur la Bretagne, on n’a pas d’indice génétique de présence du loup », affirme Franck Varagnat, correspondant en Bretagne pour l’OFB qui d’après lui, l’Observatoire du loup « manque de rigueur scientifique ».

La dernière présence connue du loup en Bretagne remonte à 1913, à Tréméven. Afin de « mettre à la portée de la population une information solide, sérieuse et vérifiable », l’association Bretagne Vivante et GMB ont créé le site loup.bzh. D’après Franck Varagnat, la présence du loup en Bretagne pourrait se faire « demain, dans 10 ans ou dans 15 ans ».

Source : 20 minutes