Le réchauffement climatique n'a jamais été aussi intense et rapide sur Terre depuis 2 000 ans

Par
2 473
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le réchauffement climatique n’a jamais été aussi intense et rapide sur Terre, selon deux études distinctes rendues publiques ce mercredi.

Alors que la France traverse actuellement un deuxième épisode caniculaire, en l’espace d’un mois, la tentation d’attribuer ces fortes chaleurs au réchauffement climatique serait légitime.

Toutefois, et de nombreux spécialistes continuent de s’écharper sur la question, tellement de paramètres sont à prendre en compte qu’il est difficile d’établir avec certitude un lien de cause à effet. Un doute raisonnable subsiste et c’est d’ailleurs dans cette brèche infime que s’engouffrent avec beaucoup d’aplomb les climatosceptiques.

Or, deux études alarmantes, publiées ce mercredi, viennent pourtant tordre le cou aux arguments de ces derniers.

Crédit photo : Deseasoning_17 / Shutterstock

En effet, si l’on en croit les conclusions de deux articles parus dans les revues scientifiques Nature et Nature Geoscience, les températures sur Terre n’ont jamais augmenté aussi rapidement et de manière aussi intense que depuis la fin du XXe siècle.

Jamais dans notre ère - soit depuis l’an 0 -, pareil bouleversement n’avait été observé.

Ainsi, à partir de l’après-guerre, qui coïncide avec une période durant laquelle la production et la consommation de combustibles fossiles a atteint des sommets, les températures ont commencé à augmenter inexorablement et de manière régulière.

D’autre part, les experts ont conclu que le réchauffement actuel que nous vivons est un phénomène climatique planétaire et non plus régional comme avait pu l’être par exemple le « petit âge glaciaire », qui a frappé uniquement l’Europe et l’Amérique du Nord entre 1 300 et 1 850.

Autant de paramètres qui font dire à Nathan Steiger, l’un des auteurs de la première étude, que 98 % du globe est concerné par le réchauffement climatique auquel nous sommes confrontés.

Ces conclusions édifiantes sont le fruit d’un travail comparatif minutieux réalisé à partir de 700 indicateurs naturels comme des arbres, des carottes de glace – échantillons d’une calotte glaciaire -, des coraux et bien sûr des relevés de températures modernes.

Quant à la seconde étude, publié dans Geoscience, celle-ci confirme « le caractère extraordinaire du changement climatique actuel », en se basant sur des travaux effectués à partir des variations de températures enregistrées sur de courtes périodes de 10 ans durant notre ère.

Réchauffement Climat Chaleur Canicule
Commentaires