Aux États-Unis, 90% des loups de l'Idaho vont être abattus

3 446partages

Le Sénat de l'Idaho a approuvé un plan qui permettra de tuer jusqu'à 90 % des loups de l'État, une mesure qui, selon les défenseurs du bien-être animal, permettra de les abattre « sans limite ». Cette dernière a pour objectif de protéger le bétail et les autres animaux d'élevage.

Crédit : Michael Roeder / Shutterstock

À voir aussi

Le projet de loi a été approuvé mercredi par 26 voix contre 7 et vise à réduire la population de loups de 1 500 à environ 150. « Ces loups, il y en a trop dans l'État de l'Idaho maintenant. Nous sommes censés avoir 15 meutes, 150 loups. Selon le dernier décompte nous en sommes à 1 553. Ils détruisent les ranchs. Ils détruisent la vie sauvage. C'est un projet de loi nécessaire » a déclaré le sénateur républicain de l'Idaho Mark Harris, qui a parrainé le texte de loi.

Selon le New York Times, il donnerait au Wolf Control Fund de l'Idaho 160 000 euros supplémentaires pour payer les entrepreneurs chargés d'abattre les loups, en plus du budget existant de 330 000 euros, et supprimerait les restrictions sur le nombre de loups qu'un chasseur est autorisé à tuer. Évidemment, du côté des défenseurs de la cause animale, cette nouvelle est très mal accueillie et de nombreuses associations s’inquiètent du sort réservé à l’espèce.

La nouvelle législation autorisant à tuer les loups inquiète les défenseurs des animaux

L'ancien sénateur de l'Idaho Jeff Siddoway, qui a exposé le projet de loi au nom du représentant républicain Van Burtenshaw a fait savoir que le projet de loi avait été conçu pour faire face à l'augmentation de la population de loups qui est constatée depuis leur introduction dans l'Idaho en 1995.

Les loups ont été retirés de la liste des espèces en danger de l'Idaho en 2011, et ceux qui attaquent le bétail ou les animaux domestiques peuvent déjà être tués légalement sans permis. Living with Wolves, un groupe de défense des loups très actif aux États-Unis, a déclaré en février qu'il n'y avait qu'environ 900 loups en Idaho et a déclaré que la nouvelle législation signifiait qu'ils seraient catégoriser de la même façon que les mouffettes et les ratons laveurs.

Crédit : Bjarne Henning Kvaale / Shutterstock

« Pour une espèce clé de voûte et un animal sauvage indigène d'une importance capitale pour les écosystèmes de l'Idaho, s'il est adopté, ce projet de loi signifiera que les 900 loups de l'Idaho pourront être tués sans limite, à tout moment, par n'importe qui, sans avoir besoin d'acheter une licence de chasse, ni de signaler les loups qu'ils tuent, par quelque moyen légal que ce soit. La liste des autres espèces de l'Idaho qui sont gérées par cette désignation comprend les mouffettes, les ratons laveurs et les coyotes, dont chacun compte des dizaines de milliers d'animaux, et non 900 » s’étonnait en février Garrick Dutcher, directeur des programmes et de la recherche de Living With Wolves.

Qu’en pensez-vous ?

Source : Business Insider