Le sujet du bac de Français jugé « trop difficile », des élèves lancent une pétition qui compte déjà plus de 20 000 signatures

Par
3 746
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Lundi 17 juin a eu lieu l’épreuve anticipée de français du bac, épreuve qui a fait bien des malheureux puisque les lycéens ont tenu à protester contre le choix d’un poème d’Andrée Chedid jugé « trop difficile ».

En effet, pour l’épreuve anticipée du baccalauréat 2019, les élèves de Première S et ES étaient interrogés sur le sujet « Ecriture poétique et quête du sens, du Moyen-Âge à nos jours ». Se dressait alors devant eux, un corpus de quatre poèmes, de quatre auteurs différents: Lamartine, Anna de Noailles, Yves Bonnefoy et Andrée Chédid.

Et si les trois premiers poètes n’ont posé aucun souci à nos étudiants, le nom d’Andrée Chédid a beaucoup fait réagir. Lundi, après l’épreuve, les lycéens se sont déchaînés sur les réseaux sociaux, après avoir découvert l’identité d'Andrée Chédid, et plus précisément, qu’elle était une femme.

Une pétition a alors été lancée sur le site change.org, demandant alors à l’Education Nationale et au Ministère de l’Education d’être « plus clément » et « d’assouplir les critères de notations ».

« Ce travail fut détruit, inutile et bafoué. Des centaines d’heures de travail pour tomber sur l’inconnu. Non, les élèves ne sont pas entrainés sur l’inconnu »

Plus de 20000 signatures ont été recueillies sur le site de la pétition, créer pour représenter les élèves désorientés, les parents d’élèves abasourdis et ceux qui les soutiennent.

70 ans après s'être perdus de vue, ces deux amis se sont retrouvés, une histoire touchante
Source : change.org
Baccalauréat Francais Pétition éducation nationale
Commentaires