Voici les « bla bla caisses » destinées aux consommateurs pas pressés qui veulent discuter au supermarché

2 499partages
Bouton whatsapp

De plus en plus de « bla bla caisses » se développent dans les supermarchés, pour le plus grand bonheur des acheteurs qui ne sont pas pressés.

Généralement, la corvée des courses n’est que moyennement appréciée par les consommateurs et beaucoup d’entre nous rechignent à se rendre dans les supermarchés, où l’attente, le bruit ou encore l’affluence en refroidissent plus d’un.

Mais si pour certains, faire les courses demande un effort presque surhumain, pour d’autres en revanche, se rendre en magasin constitue une véritable sortie où l’on peut voir du monde et échanger à l’occasion.

C’est pourquoi de nombreuses enseignes ont fait le choix d’installer dans leurs supermarchés des « bla bla caisses », où les clients qui ne sont pas pressés et qui souhaitent parler peuvent discuter avec les hôte·sse·s de caisse.

Crédit photo : Thomas Jouhannaud

Les « bla bla caisses », où les clients peuvent régler leurs courses en discutant et sans se presser, font des adeptes

Depuis deux ans maintenant, ce concept se développe de plus en plus et si tant de supermarchés ont décidé de franchir le pas, c’est pour « rappeler à quel point le commerce est un lieu de rencontres et d’échanges », comme l’explique la direction d’un magasin Carrefour de Chartres (Eure-et-Loir)

C’est à La Montagne, petite commune d’environ 6 000 âmes située près de Nantes (Loire-Atlantique), que ce concept de « caisses lentes », inspiré d’un dispositif néerlandais, aurait vu le jour dans le pays, il y a deux ans.

Tout aurait en effet débuté dans un Hyper U de la ville, où la direction a fait le choix de privilégier le relationnel avec la clientèle, en insistant sur l’attention prêtée à cette dernière, pour mieux la fidéliser.

« Il y a les caisses en libre-service pour les pressés, et celle-ci (les « bla bla » ndlr) pour ceux qui veulent prendre leur temps. Pour certains clients, seuls ou âgés, ce sera peut-être la seule interaction de la journée », explique ainsi l’un des responsables du magasin, interrogé par 20 minutes.

« Le temps de passages est un peu long, c’est sûr, mais on ne l’a jamais mesuré, sur aucune de nos autres caisses. L’important est que les retours des clients sont tous positifs. Ici pas le droit de râler », ajoute l’intéressé.

Crédit photo : La Voix Du Nord

Quant aux hôte·sse·s de caisses, de leur propre aveu, ce système leur permet d’envisager leur métier, trop dépendant des cadences et des rendements, autrement

Dans un monde où l’on va toujours plus vite au risque de se perdre en route, ce concept tranche et pourrait bien faire des adeptes.

Bouton whatsapp