Dans cette prison, les détenus ont la possibilité de s'occuper de chats provenant de refuges

Par
2 071
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Non seulement les animaux de compagnie nous accompagnent dans de nombreux moments de notre vie, mais ils ont aussi un effet thérapeutique sur nous. Ils nous aident à nous sentir moins seuls, améliorer notre santé, etc...

Depuis 2015, l’association Animal Protection League a lancé un programme du nom de F.O.R.W.A.R.D dans la prison de Pendleton, dans l’Indiana, aux États-Unis. Celui-ci permet à des chats vivants dans des refuges d’être transférés dans des prisons, pour que les détenus les prennent en charge.

Crédit photo : Pendleton Correctional Facility_FORWARD / Facebook

Ce programme est bénéfique dans les deux sens, il permet à ces chats d'être "adoptés" par des personnes, les détenus en l’occurrence, et de ne plus être seuls . Les détenus, quant à eux, en retirent une expérience bénéfique dans un quotidien qui est rarement au beau fixe.

Crédit photo : Pendleton Correctional Facility_FORWARD / Facebook

Nombreux sont les chats qui se retrouvent au refuge, à avoir été victimes de maltraitance. Ce nouveau rapport avec les prisonniers les aide à retrouver une certaine confiance envers les humains, qui les nourrissent, caressent et prennent soin d’eux. C'est une opportunité pour les prisonniers d’apprendre à prendre soin d’autrui et à assumer des responsabilités.

Crédit photo : Pendleton Correctional Facility_FORWARD / Facebook

« Quand ils ont eu un animal, des délinquants m’ont dit que c’était la première fois, de ce qu’ils se souviennent, qu’ils s’autorisaient à prendre soin de quelque chose, à aimer quelque chose », a expliqué le directeur de l’APL sur leur site.

« Cela leur enseigne la responsabilité, comment vivre groupe en utili­sant des méthodes non violentes pour résoudre des problèmes, sans compter l’amour inconditionnel d’un animal de compagnie, quelque chose que beaucoup de ces détenus n’ont jamais connu », décrit l’association.

Crédit photo : Pendleton Correctional Facility_FORWARD / Facebook

Divers programmes similaires ont été testés dans plusieurs prisons américaines avec réussite, dont celle du complexe pénitentiaire de Monroe, avec l’organisation Purrfect Pals.

« Depuis la création du programme, les délinquants se sont motivés pour s’inscrire à l’école, trouver un travail, à respecter les règles et à améliorer leur hygiène pour participer au programme. La présence d’animaux sur l’unité E a ajouté une nouvelle sérénité et a renforcé son esprit communautaire », souligne Purrfect Pals sur son site.

Crédit photo : Pendleton Correctional Facility_FORWARD / Facebook

Pour autant, certaines personnes ont levé la voix pour dénoncer le fait que les personnes coupables d’odieux crimes puissent être aptes à garder leurs chats dans leurs cellules. Estimant qu’on ne pouvait pas leur faire confiance.

Chat Prison Animaux
Commentaires