Pour lutter contre la canicule, la ville de Lyon teste une peinture anti-chaleur sur ses trottoirs

1 050partages

C’est un secret pour personne, les vagues de chaleur à travers le monde sont de plus en plus fortes et il n’est désormais fréquent de constater des pics de température atteignant les 50°C. Pour lutter contre ces nouveaux épisodes caniculaires, certaines grandes villes recherchent des solutions, c’est le cas de Lyon.

Crédit : Grand Lyon

À voir aussi

Et justement, la plus grande ville du Rhône est actuellement en train de tester un système novateur pour rafraîchir son espace urbain. Depuis le 7 juillet dernier, la municipalité lyonnaise a décidé de créer des îlots de fraîcheur en peignant certaines zones des trottoirs avec une peinture que beaucoup annoncent comme révolutionnaire.

Et pour cause, cette dernière possède un effet anti-chaleur particulièrement efficace. Selon son fabricant, elle est capable de faire chuter la température de plus de 10 degrés Celsius au niveau du sol.

Afin de se faire une idée précise des capacités réelles de cette peinture unique, la métropole a choisi d’effectuer une phase de test au pied d’une résidence étudiante du quartier de la Guillotière, dans le 7ème arrondissement de Lyon. Sur place, les employés de la ville ont disposés la peinture sur une surface de 100 m2 et le moins que l’on puisse dire est que les premiers résultats sont vraiment très encourageants.

« Avec un revêtement existant sur un asphalte noir, on est à 41,4°C et il est un peu plus de 13 heures. Au niveau du revêtement avec la peinture, on est à 30,3°C. On a déjà une différence de température d'une dizaine de degrés » explique Sonia Turmel, responsable départemental de secteur travaux voirie.

Comment fonctionne cette peinture anti-chaleur ?

Cette peinture nouvelle génération a beau sembler magique, son effet est tout à fait explicable. En réalité, elle est constituée de milliers de minuscules billes de céramiques dont l’intérieur est creux. Cet espace vide au centre de chaque bille permet de jouer le rôle d’isolant thermique et empêche ainsi la chaleur étouffante des rayons du soleil de se répercuter sur le sol.

Après une longue période de recherche et développement, cette peinture est aujourd’hui au point et elle pourrait aider, au cours des prochaines années, être très utile pour garder les centres-villes frais.

Produite aux États-Unis, elle peut également s’avérer très efficace lorsqu’elle est positionnée sur les toitures et les terrasses des bâtiments que l’on souhaite protéger. Et vu son incroyable capacité à faire chuter le mercure, il y a fort à parier pour qu’elle soit de plus en plus mise en place lors des prochains épisodes caniculaires.

Crédit : Grand Lyon

Crédit : Grand Lyon

Crédit : Grand Lyon

Qu’en pensez-vous ?