Marseille : des policiers ont créé un lieu de vie dédié aux vieux chiens qui ont travaillé avec eux pendant des années

10Kpartages

Près de Marseille, une maison de retraite canine va être inaugurée. Créée par les policiers marseillais, elle va accueillir les vieux chiens qui ont servi le pays, et ainsi leur éviter l’euthanasie.

Crédit photo : Radio France / David Aussillou

À Cabriès, près de Marseille, une maison de retraite spécialisée pour les chiens a ouvert ses portes. Ce lieu de vie est dédié aux chiens âgés qui ont travaillé aux côtés des policiers de Marseille pendant des années. Certains chiens sont utilisés pour rechercher de la drogue, des billets de banque, des armes ou encore des explosifs, tandis que d’autres accompagnent les policiers durant leurs patrouilles.

Cette maison de retraite unique en France a été créée par les policiers de Marseille eux-mêmes. Le major David Rodriguez, à la tête du projet, affirme que le but de ce lieu de vie est de ne pas abandonner les chiens qui ont servi la Nation.

« L’objectif est toujours de trouver une famille d’adoption pour ces animaux, mais ce n’est pas toujours possible. Certains chiens deviennent imprévisibles », a-t-il expliqué.

Une maison de retraite pour les chiens policiers

Crédit photo : Un toit pour Erros

Cet établissement est situé sur un terrain fourni par l’administration de la Police Nationale. Il est composé de cinq boxes, dont un médicalisé, qui contiennent de l’eau et de l’électricité. Tous les travaux ont été réalisés par les membres de la brigade policière de Marseille. Grâce à un appel aux dons fait il y a deux ans, les policiers ont pu récolter 40 000 euros pour fonder leur maison de retraite canine.

L’établissement va officiellement être inauguré le 17 septembre prochain, et plusieurs chiens vont intégrer cette maison. Pour le moment, un seul chien est pensionnaire. Il s’agit d’Erros, un Malinois âgé d’une douzaine d’années, qui a travaillé pendant huit ans dans la recherche de stupéfiants aux côtés des policiers. Ces derniers continuent de s’occuper de lui et viennent le voir de temps en temps, pour ne pas l’abandonner.

« Erros a développé une forme de bipolarité au fur et à mesure de sa carrière, mais on ne veut pas le laisser tomber. On a développé un tel attachement avec Erros qu’il nous était impossible de le délaisser », a confié le major David Rodriguez.

Crédit photo : @PoliceNat13

Cependant, les policiers aimeraient qu’aucun chien ne vive dans cette maison de retraite. Leur objectif principal serait que tous les chiens soient adoptés et trouvent une nouvelle famille. De plus, tous les chiens ne sont pas acceptés. « Nous sommes très vigilants au moment du recrutement et de la formation. On prend des chiens joueurs et courageux. Les chiens agressifs, nous ne les recrutons pas », a affirmé le major.

Actuellement, une trentaine de chiens travaille aux côtés des policiers marseillais. Grâce à ce lieu de vie parfaitement adapté, les chiens ont l’assurance de ne pas être abandonnés après leur service et d’avoir un bel endroit dans lequel passer leurs vieux jours.

Crédit photo : AFP

Source : France Bleu