Nirvana : le bébé de l'album Nevermind a perdu son procès contre le groupe

Bouton whatsapp

Après avoir engagé un procès contre le groupe de musique Nirvana pour pédopornographie, Spencer Elden, le bébé présent sur la pochette de l’album Nevermind, a perdu son procès.

Souvenez-vous : en août 2021, Spencer Elden, âgé de 31 ans, a attaqué le groupe de musique Nirvana en justice. Cet homme, aujourd’hui trentenaire, est le bébé nu qui apparaît sur la pochette de l’album Nevermind, sorti en 1991. Sur la couverture, on peut voir le bébé âgé de quatre mois en train de nager dans une piscine.

Spencer Elden a décidé d’accuser Nirvana de pédopornographie et a porté plainte contre les deux membres du groupe encore vivants, la succession de Kurt Cobain, plusieurs maisons de disques ainsi que le photographe Kirk Weddle.

Crédit photo : DGC Records

Il a réclamé 150 000 dollars de dommages et intérêts, affirmant que la photo avait été choisie pour l’album sans son consentement ni celui de ses tuteurs. Il a également déclaré que l’image violait les lois fédérales sur la pornographie infantile et qu’il avait souffert de « détresse émotionnelle extrême et permanente avec des manifestations physiques » et d’une « interférence avec son développement normal et ses progrès scolaires ».

La justice américaine rejette la plainte

Après près d’un an, la justice américaine a finalement décidé de rejeter la plainte du demandeur et Spencer Elden a perdu son procès. Le juge Fernando Olguin a déclaré que cette plainte arrivait trop tard, bien après les 10 ans de prescription.

« Parce qu’il est incontestable que le demandeur n’a pas déposé sa plainte dans les dix ans après avoir découvert une violation qui pourrait constituer le fondement de sa réclamation, le tribunal conclut que sa réclamation est intempestive », a déclaré le juge.

Crédit photo : John Chapple / YouTube

Si Spencer Elden a le droit de faire appel à cette décision, il ne peut pas porter plainte une nouvelle fois, l’ayant déjà fait à trois reprises. De plus, les avocats de la défense l’ont également accusé d’avoir profité de sa célébrité pendant trois décennies avant de porter plainte.

Pour rappel, l’homme s’est fait tatouer le nom de l’album sur sa poitrine et a recréé la même image de couverture une fois adulte. Des signes qui mettent le doute sur ses réelles motivations.

Source : 20 Minutes
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter