Une maraîchère propose de cueillir gratuitement ses tomates, qu'elle ne peut pas récolter à cause des mauvaises herbes

3 158partages

En Gironde, une maraîchère a lancé un appel pour cueillir gratuitement des tomates, qu’elle ne peut pas récolter sur son champ à cause des mauvaises herbes. Une initiative généreuse, qui a séduit de nombreux visiteurs.

Crédit photo : Les Champs BIO

Karine Tressens est maraîchère dans la commune de Hourtin, en Gironde, et possède une parcelle de 26 hectares de tomates. Cependant, elle n’a pas pu récolter ses fruits puisque les tomates ont été attaquées par le mildiou, une maladie qui touche les plantes cultivées dans un potager. De plus, à cause du temps trop humide, le champ a été envahi par les mauvaises herbes comme le datura, une plante toxique.

Par conséquent, la maraîchère n’a pas pu récolter ses tomates mécaniquement.

Un appel pour cueillir gratuitement les tomates

Crédit photo : Radio France / Céline Autin

Pour éviter que les fruits ne soient broyés et gaspillés, Karine Tressens a lancé un appel sur son compte Facebook, où elle a invité toute personne à cueillir gratuitement ses tomates. Près de 500 tonnes sont disponibles.

« Le but avant tout est d’éviter le gaspillage de ces si belles tomates qui vont rester au sol et être broyées si personne ne vient les récolter. On est certains que beaucoup d’entre vous seront concernés par ce message et on espère vous voir très nombreux sur la parcelle », a-t-elle déclaré dans sa vidéo.

Depuis qu’elles ont reçu cet appel généreux, des dizaines de personnes arrivent chaque jour pour cueillir les tomates. « À l’origine, l’idée était de rester très local. Ça a pris plus d’ampleur que ce qu’on voulait, mais ça fait du bien de voir des grands sourires sur le visage des gens. C’est même motivant pour la suite, malgré la non-récolte », a affirmé Karine Tressens.

Une initiative écologique et généreuse

Pendant des jours, des trentaines de voitures sont restées stationnées le long de la parcelle de la maraîchère. Certaines personnes sont même venues avec des cagettes afin de ramasser de nombreuses tomates et les apporter à des personnes âgées qui ne pouvaient pas se déplacer.

Crédit photo : Radio France / Céline Autin

« C’est sûr que ça fait mal au cœur de voir ce gâchis, a déploré Yann, venu de Blanquefort pour cueillir des tomates. On saura bien employer nos tomates : coulis, soupe, on peut tout faire avec ! Franchement, c’est superbe ce qu’ils font. »

Si elle n’a pas pu récolter ses tomates, il est certain que la maraîchère a réussi à se faire de nouveaux clients parmi les personnes qui sont venues l’aider. Une boîte aux dons a également été installée pour aider la ferme à surmonter la perte de sa récolte.

Crédit photo : Radio France / Céline Autin