Elle crée un nouveau jeu de cartes inclusif en supprimant le Roi, la Reine et le Valet de son paquet

10Kpartages

Cette idée insolite nous vient d’une jeune néerlandaise qui a souhaité « une version moderne pour un monde moderne » du jeu de cartes traditionnel.

Indy Mellink a imaginé un jeu de cartes inclusif. Crédit : GSB Playing Cards.

A priori, un jeu de cartes traditionnel tel qu’on le connaît est anodin. Pourtant, pour Indy Mellink, il démontre les « inégalités subtiles qui influencent les gens dans leur quotidien ».

« Pourquoi le roi devrait-il avoir une position plus élevée que la reine ? Pourquoi le Roi, la Reine et le Valet devraient-ils être blancs ? », s’est toujours demandée Indy alors qu’elle jouait aux cartes avec ses cousins quand l’idée lui est venue.

« Je me suis dit que quelqu’un devrait concevoir une alternative, un jeu de cartes différent où nous n’aurions pas cette inégalité », raconte-t-elle à Reuters.

Sur les réseaux sociaux, la Néerlandaise de 23 ans défend son point de vue et a depuis imaginé un nouveau paquet de cartes pour combattre les inégalités intersexes.

GSB, un jeu qui redistribue les cartes

Indy Mellink se met alors au défi de concevoir une alternative, et met au point le GSB (Gold, Silver, Bronze) Playing Cards. Ainsi, le Roi, la Reine et le Valet ont cédé leur place à des matériaux comme l’Or, l’Argent et le Bronze. Le reste du paquet de cartes reste inchangé.

« Nous avons cette hiérarchie selon laquelle le Roi vaut plus que la Reine [...], c’est juste une autre façon de dire ‘hé, vous êtes moins important’ », lance-t-elle au journal The Mirror.

Dès lors, dans cette nouvelle version inclusive, l’Or, l’Argent et le Bronze remplacent respectivement le Roi, la Reine et le Valet. « Ce jeu de cartes a été conçu avec la passion de lutter pour l’égalité des sexes et des races. Notre objectif est que tout le monde se sente à l’aise en jouant aux cartes », déclare Indy sur le site du jeu gbs-playingcards.com.

Certains internautes ont néanmoins pointé du doigt l’apologie de la richesse que ces nouvelles cartes de métaux pourraient provoquer et le mépris des plus pauvres. Car ces nouvelles cartes gardent malgré tout leur valeur respective dans la hiérarchie du jeu de cartes avec un métal plus important qu’un autre.

Le côté marketing a cependant l’air de fonctionner puisque le jeu est disponible en France, en Belgique, en Allemagne et aux États-Unis pour 9,50€.

Crédit : GSB Playing Cards. 

Crédit : GSB Playing Cards. 

Crédit : GSB Playing Cards. 

Plus d'articles
À lire aussi