Des secouristes ont mené une opération périlleuse pour sauver un chien coincé deux nuits en montagne

1 340partages

Au pic Maleshores, dans les Hautes-Pyrénées, un chien de chasse est tombé entre deux parois d'une montagne alors qu'il chassait un sanglier. Après une longue ascension, deux secouristes ont réussi à le sauver.

Iguar est un chien de chasse qui a participé à une battue avec son maître le 30 novembre dernier. Ils se sont aventurés au pic Maleshores, à Estaing, dans les Hautes-Pyrénées. En pleine chasse, le chien a aperçu un sanglier et lui a immédiatement couru après.

À plus de 2 600 mètres d'altitude, le gibier a réussi à sauter au-dessus d'une barre rocheuse, mais le chien a glissé et est tombé entre deux parois de la montagne.

Une longue opération de sauvetage

Le propriétaire du chien ainsi que d'autres chasseurs ont essayé de récupérer l'animal, en vain, car l'endroit était inaccessible. Ils ont finalement appelé la gendarmerie de haute-montagne, qui ont envoyé deux secouristes.

Le temps de préparer l'opération, le chien est resté coincé pendant deux nuits.

Crédit photo : Gendarmerie des Hautes-Pyrénées

Lundi matin, dès 8h, les sauveteurs Gaël et Eric sont intervenus. L'itinéraire étant difficile d'accès, ils ont commencé une longue ascension sur la paroi rocheuse.

« C'était un exercice difficile. Il était tombé dans un endroit compliqué à atteindre », raconte l'un des secouristes.

Le chien va bien

Finalement, les sauveteurs ont réussi à accéder jusqu'à l'endroit où le chien était coincé. Après l'avoir sécurisé, ils sont redescendus en rappel. Amaigri et blessé, le canidé était très heureux quand il a retrouvé son propriétaire. Il a ensuite été amené dans une clinique vétérinaire.

« Il était blessé à une patte car il avait été mordu à deux reprises par un sanglier », explique un secouriste.

Crédit photo : Gendarmerie des Hautes-Pyrénées

Le vétérinaire a appliqué deux points de suture pour soigner la blessure d'Iguar. Après deux nuits seul dans le froid, le chien n'aurait pas survécu si les secouristes étaient arrivés quelques heures plus tard.