Contre les violences faites aux femmes, un artiste réalise des portraits de princesses Disney en victimes pour faire passer un message fort

Bouton whatsapp

Alors que les femmes de France et du monde entier défilaient lors de marches durant lesquelles elles réclament l’élimination de la violence à leur égard, un artiste s'est démarqué avec ses représentations dans l’air du temps.

Partout à travers le monde, les femmes se retrouvent sous une couleur, le violet, devenu le symbole de leur mouvement. En France, les femmes se sont réunies en novembre 2019 autour d’une marche appelée #NousToutes, alors qu'elles attendaient des mesures concrètes décidées par le gouvernement pour le Grenelle des violences conjugales.

Pour faire réfléchir sur les inégalités et les problèmes de la société, l’art est un bon moyen pour prendre conscience d’une situation qui doit changer. Et quoi de mieux que de le faire avec des figures emblématiques de la culture populaire ?

Nous avons tous plus ou moins grandi en regardant les dessins animés Disney avec au centre de la majorité de leurs histoires, des princesses. Respectées et admirées par leurs confrères masculins dans les films ou par les millions de petites filles à travers le monde, ces princesses -bien qu’aujourd’hui ringardisées par la condition trop réductrice qu’elles présentaient- ont été pendant longtemps des modèles. Même si la situation tend à changer, c’est sur ce postulat que l’artiste Saint Hoax a décidé d’orienter sa campagne choc.

Artiste anonyme du Moyen Orient, Saint Hoax a la particularité de décliner des personnages populaires, ici les princesses Disney, pour faire passer un message contre les violences faîtes aux femmes.

Sur ses oeuvres, on y découvre Aurore de La Belle au bois dormant, Cendrillon, Jasmine d’Aladin ou encore Arielle la petite sirène bien loin des images féériques que nous avons d’elles. L’artiste a eu la bonne idée, pour parler au maximum de personnes, de représenter ces quatre personnages iconiques avec le visage tuméfié, couvert de bleus, d’yeux au beurre noir et de cicatrices. Des images qui peuvent surprendre et casser avec le mythe qui les a élevées au rang d’icônes dans le monde du divertissement, mais cela dans le but de faire passer un message.

L’artiste a l’intelligence de placer une phrase accrocheuse particulièrement adéquate pour le contexte : « Quand a-t-il arrêté de vous traiter comme une princesse ? Il n’est jamais trop tard pour mettre fin à cela », peut-on lire en bas de l’œuvre.

Une campagne qui vise à pousser les victimes de violences conjugales à agir sans plus attendre, en espérant que voir le visage violenté de celles qui les avaient tant fait rêver lorsqu’elles étaient petites les mène -comme ces princesses- à s’affranchir de leur condition.

Crédit : Saint Hoax

Crédit : Saint Hoax

Crédit : Saint Hoax

Crédit : Saint Hoax

Parce que tout le monde est touché, y compris les hommes, l'artiste a même réalisé une version masculine

« Quand a-t-elle arrêté de vous traiter comme un héros ? N'ayez pas honte de demander de l'aide ». Crédit : Saint Hoax

Source : Instagram
commentairesVOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Camille V.

Pour Demotivateur, Camille met à profit ses compétences dans la rédaction web pour parler de sujets qui lui tiennent à cœur comme la cause animale, l’écologie ou encore l’art. Mais c’est surtout le divertissement et notamment le cinéma et les séries télé qui l’attirent. Chaque jour, Camille espère faire partager sa passion au plus grand nombre avec des articles riches et variés qui pourront plaire au lecteur.