Grâce à deux généalogistes, un sans-abri reçoit 100 000 euros hérité de son père décédé

2 256partages
Bouton whatsapp

Lors de la diffusion de l’émission Slam sur France 3, un généalogiste a livré une histoire touchante : il a retrouvé un SDF qui avait touché 100 000 euros sans le savoir, suite au décès de son père.

Il y a quelques jours, le généalogiste Jean-René Ladurée a confié une histoire émouvante sur le plateau de Slam, une émission diffusée sur France 3. Des années auparavant, il a été chargé par un notaire de retrouver un héritier pas comme les autres.

Suite au décès de son père, cet héritier a touché la somme de 100 000 euros. Cependant, ce dernier restait introuvable pour une raison : il était sans domicile fixe.

Un SDF touche un héritage de 100 000 euros

Avec son collègue David Audibert, Jean-René Ladurée a commencé une longue enquête pour retrouver la trace de ce sans-abri. Ce travail n’a pas été de tout repos puisque les généalogistes ont cherché le SDF pendant près de 10 mois. Ils l’ont finalement retrouvé à Rennes, et l’homme ne savait pas que son père était mort.

« Heureusement pour nous, la plupart des dossiers de successions que nous traitons ne comportent pas des situations familiales de ce type-là, mais c’est un dossier qui nous touche particulièrement avec mon collègue. Cet héritier était très touchant. Les coups de téléphone, les courriers, les échanges qu’on a pu avoir avec lui révélaient une personnalité très touchée par le décès de son père », a confié le généalogiste.

Crédit photo : Srdjan Randjelovic / Shutterstock

En dialoguant avec le sans-abri, les généalogistes ont compris que c’était à cause de son père que l’homme avait choisi de quitter le foyer familial pour se marginaliser. Même s’il n’avait plus de lien avec sa famille, le sans-abri a été très touché d’apprendre la disparition de son père.

« D’une manière assez surprenante, la somme d’argent n’intéressait pas forcément ce monsieur. Il nous demandait davantage des photos de sa famille. Quand il nous contactait à l’étude, avec mon collègue, il avait plutôt tendance à nous poser des questions sur la vie de son père, de sa sœur », a affirmé Jean-René Ladurée.

Le sans-abri a donc fini par toucher son argent. Depuis, les deux généalogistes n’ont eu aucune nouvelle de lui. Ils espèrent qu’il a pu sortir de la rue et commencer une nouvelle vie.

Source : France Bleu
Bouton whatsapp
SDF