Rihanna est devenue « héroïne nationale » de La Barbade lors d'une cérémonie célébrant la nouvelle République

604partages
Bouton whatsapp

L’île de la Barbade est devenue ce mardi 30 novembre une République indépendante. Pour l’occasion, une cérémonie digne de ce nom a été organisée pendant laquelle la chanteuse Rihanna a été déclarée « héroïne nationale ».

La présidente Sandra Mason et Rihanna. Crédit : Randy Brooks/ AFP

Pendant 400 ans, La Barbade a été gouvernée par la couronne britannique avant de devenir indépendante en 1966. Mais ce mardi, l'île des Caraïbes a fait un pas en avant en se détachant du souverain britannique.

La Barbade a ainsi célébré sa transition à un régime républicain en la présence de sa superstar locale Rihanna. C’est donc mardi, à minuit, que Sandra Mason, présidente élue en octobre dernier, a prêté serment à Bridgetown, sa capitale.

« De la part d’une nation reconnaissante, mais encore plus d’un peuple fier, nous vous désignons héroïne nationale de La Barbade. Ambassadrice Robyn Rihanna Fenty, puissiez-vous continuer de briller comme un diamant », a déclaré lors de ce serment la Première ministre Mia Amor Mottley, en référence à la célèbre chanson Diamonds de la chanteuse.

Rihanna, un symbole de La Barbade

La présidente Sandra Mason et Rihanna. Crédit : Janathan Brady/ Pool/ Reuters

Pour célébrer la nouvelle République de La Barbade, il fallait donc une personnalité digne de ce nom pour coïncider avec cet événement majeur : « La désignation de Rihanna comme héroïne nationale de La Barbade, coïncidant avec la transition du pays vers le statut de République indépendante, est on ne peut plus appropriée », estime le journal The Guardian.

Pour le quotidien britannique, il ne fait aucun doute du symbole que revêt Rihanna pour l’île des Caraïbes : « [...] non seulement la chanteuse est ambassadrice officielle en faveur de la culture et de la jeunesse depuis 2018 mais elle reste la plus célèbre citoyenne de son pays, ainsi que son porte-étendard [...] ».

« Les Barbadiens veulent un chef d'État barbadien, a, quant à elle, déclaré la présidente Mason dans son discours. C’est l’ultime déclaration de confiance en qui nous sommes et ce que nous sommes capables d’accomplir ».

Le Prince Charles a assisté à la cérémonie en reconnaissant « l’effroyable atrocité de l’esclavage » qu’a connu La Barbade. Tandis que la reine Elizabeth II a souligné les beautés de l’île et souhaité ses « meilleurs vœux pour votre bonheur, votre paix et votre prospérité à l’avenir ». La Barbade reste malgré tout un membre du Commonwealth.

Le prince Charles. Crédit : Jeff Mitchell/ AFP

Source : Insider
Bouton whatsapp
À découvrir aussi