Il vit dans la même maison depuis 50 ans mais sa valeur a été multipliée par... 175

Bouton whatsapp

La maison d'un habitant de Londres, se trouvant dans un ancien quartier difficile, a vu sa valeur exploser ces dernières décennies.

On a coutume de dire qu’investir dans la pierre reste un excellent placement. Toutefois, certains hésitent à franchir le pas, inquiets à l’idée de perdre de l’argent.

À voir aussi

En revanche, d’autres se laissent tenter et le jeu en vaut parfois la chandelle avec un retour sur investissement inespéré.

Un certain Hasan Rezvan en est l'exemple parfait !

Dans les années 1970, cet Anglais, aujourd’hui âgé de 75 ans, a ainsi acheté une maison pour seulement 5 000 livres (environ 5 700 euros) dans le sud de Londres. Bien lui en a pris puisque celle-ci en vaut aujourd’hui plus… d’un million.

La valeur de ce bien immobilier a donc été multipliée par 175 en un demi-siècle. Une plus-value incroyable qui s’explique en partie par la réhabilitation des lieux.

Crédit photo : Google Street View

La maison, qu'il avait achetée 50 ans plus tôt pour 6 000 €, vaut désormais plus d'un million

Cette maison se trouve en effet près de Coldharbour Lane, l’une des artères les plus malfamées de la capitale anglaise. Mais ça, c’était avant ! Car cet endroit, théâtre jadis de trafics de drogue - ce qui lui avait notamment valu le titre peu glorieux de la « rue la plus dangereuse de Grande-Bretagne » - a considérablement changé ces 20 dernières années.

Il faut savoir par ailleurs que le quartier environnant de Brixton a subi de profondes mutations durant la dernière décennie, à l’image d’autres secteurs entièrement réhabilités. Une métamorphose qui se traduit d’abord par un changement des populations fréquentant les lieux.

Le quartier est ainsi devenu peu à peu « populaire, notamment auprès des jeunes, attirés par la vie nocturne, la musique et la scène culturelle », explique le Daily Mail.

Et comme souvent dans ce type de bouleversements observables dans les grandes villes, la gentrification - processus d’embourgeoisement qui redessine les contours et la population d’un lieu jadis populaire - a fait le reste.

Crédit photo : Google Street View - BMP Media

D’autre part, l’explosion des prix de l’immobilier sur le marché londonien a fait grimper de manière exponentielle la valeur des maisons, depuis le début des années 2000. Certaines, autrefois miteuses, peuvent ainsi se vendre aujourd’hui pour 2 millions de livres (2,3 millions d’euros environ).

Une somme faramineuse qui n’a jamais fait tourner la tête de Hasan, lequel n’envisage pas de vendre sa maison, malgré les estimations.

Source : Daily Mail
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter