Plusieurs planètes, dont Mercure et Saturne, ainsi qu'une comète seront visibles à l'oeil nu en juillet

3 381partages

Les amoureux de la voûte céleste auront des étoiles plein les yeux tout au long du mois de juillet !

Les semaines à venir seront en effet le théâtre de plusieurs événements qui devraient, à n’en pas douter, ravir les férus d’astronomie.

Il y a tout d’abord les planètes observables à l’œil nu.

Jusqu’à la fin du mois, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne sont ainsi visibles dans le ciel, jusqu'à l’aube, avant le tumulte du jour.

Juillet, un « alignement » des planètes

Comme le rappelle le photographe vulgarisateur Guillaume Cannat - qui publie chaque année son « Guide du ciel » -, Jupiter et Saturne apparaissent « dès le début de nuit et Mars les rejoint vers une heure du matin ».

En revanche, « il faut attendre l’orée de l’aube pour voir Vénus pointer son éclat puissant à l’est-nord-est », précise l’intéressé.

Quant à Mercure, elle ne sera visible véritablement qu’à partir de la mi-juillet, « un peu plus d’une heure avant l’arrivée du Soleil », lorsque le ciel arbore déjà quelques couleurs.

Pour être sûr de ne pas rater une miette de ce spectacle toujours fascinant, que l’on soit amateur ou profane, vous pouvez vous référer au tableau ci-dessous, publié par Numérama, qui recense les jours, les heures et les constellations où seront visibles les planètes observables.

Crédit photo : Numérama

Il ne vous reste plus qu’à cocher les dates dans votre calendrier et espérer que le ciel se montre clément.

Néowise, la nouvelle comète découverte le 27 mars

Autre phénomène observable en juillet : le passage de la comète Neowise !

Depuis le début du mois, cette nouvelle-venue dans la confrérie des corps célestes, est en effet visible à l’œil nu lorsque notre regard se perd dans le ciel.

Celle qui a été découverte il y a quelques semaines seulement, par le télescope du même nom, a déjà été immortalisée par de très nombreux internautes, qui n’ont pas hésité à partager des clichés de son passage sur les réseaux sociaux.

Contrairement aux deux précédentes comètes observées en 2020, Neowise ne s’est pas fragmentée ! Elle est donc très visible puisque sa magnitude est inférieure à 1.

La magnitude étant l’estimation de la visibilité d’un objet céleste. Plus celle-ci est faible, plus on a de chance de percevoir l’objet briller dans le ciel. La magnitude limite de l’œil étant fixée à 6. Au-delà, l’être humain ne perçoit plus rien.

Actuellement, Neowise se trouve à environ 157 millions de kilomètres de la Terre, selon Numérama, et devrait être au plus près de notre planète le 23 juillet.

Jusqu’au 10 juillet, elle sera surtout visible le matin mais à compter du 11, vous pourrez l’observer toute la nuit. Notons que c’est à l’aube, entre 4h et 5h du matin environ, que l’on pourra le mieux l'apercevoir.

Son habituel itinéraire la mène de la constellation du Taureau jusqu’à la Grande Ourse, en passant par les constellations du cocher et du lynx.

Alors, à vos jumelles et autres télescopes, le rendez-vous est pris !

Plus d'articles