Selon la science, il y a un lien entre faible intelligence et homophobie

7 421partages

Vous le soupçonnez sans doute tous depuis longtemps, mais cette fois c’est scientifiquement prouvé : une étude a établi un lien entre intelligence inférieure et préjugés à l'égard des couples homosexuels.

Crédit : Krakenimages.com / Shutterstock

À voir aussi

En effet, des chercheurs de l'université du Queensland, en Australie, ont examiné le lien entre l'intelligence et les attitudes à l'égard des couples gays, en s'appuyant sur des recherches antérieures qui ont montré des corrélations entre un QI faible et le soutien à des préjugés, tels que l'homophobie et le racisme. Cependant, c'est la première fois que le lien entre faible l'intelligence et l'homophobie a été examiné dans des populations en dehors des États-Unis, rapporte nos confrères de PsyPost.

« Malgré l'importance et la triste contemporanéité du sujet, peu d'études se sont penchées spécifiquement sur les liens entre les capacités cognitives et les comportements à l'égard des questions LGBT » a déclaré l'auteur de l'étude, Francisco Perales. Cette dernière, publiée dans la très sérieuse revue Intelligence, a porté sur un échantillon de 11 564 Australiens. Les chercheurs ont analysé les données de l'enquête HILDA (Household, Income and Labour Dynamics in Australia) de 2012, qui leur avait alors posé des questions afin d’évaluer les capacités cognitives des participants, et une enquête HILDA de 2015 qui les a interrogés sur leur attitude envers l'égalité des droits.

Plus précisément, on leur a demandé de noter l'énoncé «Les couples homosexuels devraient avoir les mêmes droits que les couples hétérosexuels» sur une échelle de 1 (pas du tout d'accord) à 7 (tout à fait d'accord). Et de manière presque systématique, les scientifiques impliqués dans l’étude ont constaté, en substance, que plus vous êtes stupide, plus vous êtes susceptible d'avoir des préjugés à l'encontre des couples homosexuels.

« Il existe des corrélations bien connues entre une faible capacité cognitive et le soutien à des attitudes préjudiciables ou non égalitaires. Cet article ajoute aux connaissances existantes en fournissant les premières analyses des associations entre les capacités cognitives et les attitudes envers les questions LGBT. Les personnes ayant de faibles capacités cognitives sont moins susceptibles de soutenir l'égalité des droits pour les couples de même sexe » écrivent les auteurs dans l'étude. Ce lien apparaît comme particulièrement fort au moment d’évaluer les capacités verbales, et reste vrai après avoir contrôlé les variables éducatives, économiques et sociales.

Crédit : Ink Drop / Shutterstock

L’homophobie suit le même processus psychologique que le racisme

Et malheureusement, ce même procédé s’applique aussi aux questions autour du racisme. Une étude de 2012 publiée dans Sage a trouvé une corrélation similaire entre les capacités cognitives et le fait d'avoir des attitudes pleines de préjugés. En examinant plus de 15 000 ensembles de données au Royaume-Uni, les chercheurs ont constaté qu'une intelligence plus faible dans l'enfance prédisait un plus grand racisme à l'âge adulte.

« Nos résultats suggèrent que les capacités cognitives jouent un rôle critique, bien que sous-estimé, dans les préjugés. Par conséquent, nous recommandons de mettre davantage l'accent sur les capacités cognitives dans la recherche sur les préjugés et de mieux intégrer les capacités cognitives dans les modèles de préjugés » avaient conclu les chercheurs.

Les auteurs de la nouvelle étude ont conclu que des niveaux d'intelligence inférieurs semblaient être un marqueur important d'opinions homophobes et suggèrent que des stratégies impliquant une participation accrue à l'éducation des jeunes et l'amélioration des niveaux de compréhension dans la population en général pourraient constituer une étape importante vers l'éradication des préjugés envers les couples de même sexe.

Source : IFL Science
Plus d'articles
À lire aussi