Elle retrouve sa chatte Poupoune à 840km de distance six ans après l'avoir perdu

4 070partages

En 2014, Elyssia Cerak, domiciliée à Saint-Mars-la-Brière dans la Sarthe, avait signalé la disparition de sa chatte prénommée Poupoune. Celle-ci a enfin été retrouvée à 840km de distance.

Le lundi 3 février 2020, Élyssia reçoit un coup de fil qu’elle n’attendait plus. Elle était à sa pause déjeuner au bureau et la SPA de Salon-de-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, lui annonce que sa chatte Poupoune était avec eux, saine et sauve, alors qu’elle l’avait perdue il y a six ans : « J’ai halluciné, j’étais sous le choc » témoigne-t-elle auprès de Ouest France.

Mamadi Sangaré / Ouest-France

En effet, 840 kilomètres séparent entre Saint-Mars-la-Brière et Salon-de-Provence. En 2014, Poupoune disparaissait du domicile juste après un déménagement dans la même rue : « J’étais effondrée. Nous avons mis des annonces. En vain. Au bout d’un an, j’ai perdu espoir de la revoir un jour » confie-t-elle.

Le 1er février dernier, la chatte est retrouvée à une heure de Marseille : « Une dame a trouvé la minette dans un état pitoyable sur le bord de la route, à Cornillon-Confoux. Elle n’avait plus de poils, elle tremblait. On se demandait même si elle allait survivre » raconte Noëlle Battarel, responsable bénévole chats de la SPA de Salon-de-Provence.

SPA des Bouches-du-Rhône

Cette dernière l’amène alors chez le vétérinaire et découvre que le chat est allergique aux puces, mais qu’elle est également pucée : « Nous avons pu ainsi obtenir les coordonnées de sa propriétaire, dans la Sarthe. Poupoune a sans doute été embarquée par une personne mal attentionnée. Nous ne saurons jamais ce qu’elle a vécu toutes ces années ».

Ainsi, le 13 février dernier, Élyssia a pu retrouver son animal de compagnie, désormais âgé de 8 ans, qu’elle pensait perdu à jamais : « Poupoune se porte bien. Elle a bien dormi, elle a mangé et ronronne comme si de rien n’était (…) J’espère que ce dénouement heureux redonnera de l’espoir aux personnes ayant perdu leur animal et rappellera l’importance de le pucer ».

Plus d'articles
À lire aussi