Soleil : 6 choses à savoir sur la plus grande étoile du système solaire

Depuis la nuit des temps, le Soleil est la principale source de notre venue au monde. Sans lui, pas de Système solaire, pas de planète Terre et encore moins d’Humanité. En effet, cette gigantesque étoile nous apporte la lumière ainsi que la chaleur indispensable à notre bon développement, mais vous allez découvrir à travers cet article qu’en réalité, le Soleil nous donne bien plus que ça et qu’il cache de nombreux secrets.

Crédit : ipicgr

À voir aussi

Pour mieux comprendre son rôle dans le Système solaire et dans l’Univers mais également saisir à quel point il est important, les 5 points détaillés ci-dessous vont grandement vous éclairer (sans mauvais jeu de mots).

Après les avoir lus, vous verrez sans doute le Soleil différemment et serez certainement encore plus reconnaissant de le voir se lever chaque jour. Il y a fort à parier que les informations que vous allez apprendre dans cet article vont vous impressionner.

Faites en sorte de les retenir, car en plus de vous instruire et de vous cultiver, elles seront parfaites pour briller en société !

Voici ce qu’il faut savoir sur le soleil :

Le Soleil est immense

C'est pour la première fois dans la Grèce antique que les Hommes ont commencé à se poser des questions sur les dimensions du Soleil. Vers l’an -500, Héraclite soutien l’idée que ce dernier n’est pas plus gros que le pied humain.

Ce à quoi Anaxagore lui répond : « Il est plus grand que la Grèce ! », sans réellement savoir à quel point il avait raison. Ce n’est que trois siècles plus tard, qu’Aristarque trouve une méthode pour confirmer cette théorie de façon plus précise.

Il se dit qu’au moment d’une éclipse de Soleil, le diamètre apparent du Soleil est égal à celui de la Lune vu de la Terre, et comme on sait que le Soleil est bien plus loin que la Lune, donc c'est qu'il est bien plus gros qu’elle.

En réalité, le Soleil est 390 fois plus loin que la Lune et possède donc un diamètre réel 390 fois plus grand.

À noter que les éclipses solaires sont rendues possibles par le fait que les diamètres angulaires de la Lune et du Soleil sont quasiment identiques et qu’aucune autre planète du système solaire ne possède un satellite qui soit aussi gros que distant, ce qui est donc un hasard incroyable.

Le diamètre du Soleil est 100 fois plus grand que la Terre soit environ 1 392 000 kilomètres. Son volume total est capable d’accueillir 1 300 000 fois celui de notre planète et le tour de son équateur mesure 4 379 000 kilomètres. Bref, ses dimensions sont tout simplement impressionnantes !

Le Soleil est extrêmement lourd

Le Soleil est l'étoile principale du système solaire et sa masse est juste énorme. Il est composé d’hydrogène et d’hélium qui représentent respectivement 75% et 25% de sa masse totale (mais également 92% et 8% de son volume total).

Cette dernière a été calculé par les scientifiques est le résultat est si grand qu’il est difficilement imaginable. En effet, la masse du Soleil est d’environ 1,989 × 10^30 kilos, soit 333 000 fois plus que la Terre dont la masse est de 6 x 10^24 kilos.

En revanche, sa densité n’est cependant que 1,4 fois celle de l’eau alors que celle de la Terre est 5,5 fois.

En d’autres termes, cela signifie notamment que la matière dont le Soleil est fait est très légère, bien que celle qui constitue notre planète. Le Soleil reste néanmoins un astre particulièrement massif.

Et pour cause, il contient la majeure partie de la masse du système solaire, est sa masse équivaut à plus de 99,8% de toute la masse des planètes, lunes, anneaux, astéroïdes et comètes combinés, ce qui est absolument fou.

Le Soleil est très vieux

Le Système solaire a commencé d'exister il y a 4,55 à 4,56 milliards d'années avec l'effondrement gravitationnel d'une petite partie d'un nuage moléculaire géant.

La plus grande partie de la masse du nuage initial s'est effondrée au centre de cette zone, formant le Soleil, alors que ses restes épars ont formé le disque protoplanétaire sur la base duquel se sont formés les planètes, les lunes, les astéroïdes et les autres petits corps du système solaire tel qu’on le connaît aujourd’hui.

L’Univers, qui est âgé de 15 milliards d’années, avait donc déjà 10 milliards d’années quand le Soleil est né. L'hypothèse établie dans les années 70 selon laquelle une supernova serait à l'origine de l'effondrement de la nébuleuse qui a donné naissance au Soleil, n'est plus crédible de nos jours.

On peut donc dire avec pas mal de certitudes que le Soleil est âgé d’environ 4,6 milliards d'années, ce qui en fait une étoile d'âge moyen.

Alors que certaines étoiles sont presque aussi vieilles que l'univers, environ 13,7 milliards d'années, le Soleil est une étoile de deuxième génération, ce qui signifie qu'il s'est formé bien après la naissance de la première génération d’étoiles.

Une partie de son matériel provenait d'étoiles qui ont disparu depuis longtemps. Les experts pensent qu’il a commencé à briller dès le moment où son noyau a fusionné de l'hydrogène pour créer de l'hélium.

Le Soleil est à la moitié de sa vie

Pour savoir que le Soleil en est actuellement à la moitié de sa vie, et qu’il lui reste donc environ 5 milliards d’années avant de disparaître, il est avant tout important de comprendre comment meurent les étoiles !

Au début du XXe siècle, les chercheurs Hertzsprung et Russell ont étudié des milliers d’étoiles jusqu’à trouver un lien entre la luminosité et la température de surface de ces dernières et ainsi arriver à la conclusion que la majorité des étoiles se trouvent dans une région précise d'un graphique luminosité-température que l'on appelle la séquence principale. 80% des étoiles y figurent et c’est le cas du Soleil.

Grâce au graphique il est donc possible de prévoir la fin de vie d’une étoile en remarquant à quel moment elle sortira de la séquence principale qui n’est autre que la durée de vie des étoiles. Le destin d'une étoile ne dépend finalement que d'une seule chose : sa masse initiale.

Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, les petites étoiles vivent bien plus longtemps que les grosses. Cela s’explique par le fait qu’elles gaspillent leur énergie et épuisent rapidement leur combustible alors que les petites étoiles se refroidissent tout doucement. ll se situe au milieu de la séquence principale.

Il connaîtra une période de réchauffement progressif de 7% par milliard d’années durant les prochaines 5 milliards d’années puis se dilatera en géante rouge dans 5,5 milliards d’années.

Selon certains calculs, le diamètre du Soleil devait alors être 100 fois plus grand ce qui aura comme conséquence de calciner entièrement la Terre.

Ensuite, il s’effondrera en naine blanche dans 6,5 milliards d’années et restera dans cet état de naine blanche durant encore plusieurs milliards d’années avant de s’éteindre complètement lorsqu’il sera âgé d’environ 14 milliards d’années.

Le Soleil influence fortement les planètes

Le Soleil a un impact énorme sur les planètes et le Système solaire ne pourrait pas exister sans lui. Cela s’explique notamment par le fait que la gravité, particulièrement forte à la surface du Soleil, permet à elle seule de maintenir les planètes en orbite à l’intérieur du Système solaire.

À titre de comparaison, l'attraction gravitationnelle de la Terre est de 9,8 m/s² alors que celle du Soleil est de 274,0 m/s². Pour vous donner une idée de sa puissance, un vaisseau passant près du Soleil devrait accélérer à plus de 2 000 000 km/h pour échapper à son attractivité.

Mais ce n’est pas tout, le Soleil fait aussi profiter les planètes de son rayonnement grâce au flux constant de particules qu’il dégage, appelé « vent solaire ».

Ce lien entre le Soleil et l’ensemble des objets appartenant au Système solaire, invisible à l’œil nu, a par exemple permis de chauffer l’atmosphère de la Terre afin d’y apporter la vie.

C’est aussi grâce à ce phénomène qu’il existe des saisons et des courants océaniques qui régulent la météo quotidienne de notre planète et son climat à long terme. Comme quoi, on ne se rend pas toujours compte, mais en réalité, tout est lié et le moindre changement peut engendrer des conséquences immenses.

Le Soleil est très chaud

C’est un secret pour personne, le Soleil est un astre qui dégage bien plus de chaleur que tous les autres présents dans le Système solaire. Et heureusement car cette source nous permet de vivre dans les conditions que nous connaissons aujourd’hui.

Au cœur du Soleil, au sein de ce qu’on appelle le noyau solaire, il règne une température d’environ 15 millions de degrés Celsius. Cette chaleur énorme, difficilement imaginable à l’échelle humaine, a permis d'initier des réactions de fusion nucléaire qui entretiennent aujourd'hui la combustion du Soleil.

La surface du soleil, aussi connu sous le nom de photosphère, affiche dans sa grande majorité une température située entre 5500 à 6000 degrés Celsius avec certaines zones baptisées taches solaires dans lesquelles cette dernière peut baisser jusqu’à 3500 degrés Celsius.

Plus impressionnant encore, la température à l’intérieur de la couronne solaire, qui forme l’atmosphère autour du Soleil, peut monter jusqu’à un million de degrés !

Pendant longtemps, les scientifiques se sont étonnés de cette augmentation particulièrement significative entre la surface de l’astre qui nous éclaire et son atmosphère.

Finalement, ils pensent aujourd’hui pouvoir l’expliquer grâce à l'existence, dans le Soleil, d’une couche de plasma qui se comporte comme une marmite en ébullition. Celle-ci provoquerait un champ magnétique qui réchaufferait les couches successives de l'atmosphère solaire.

Plus d'articles
À lire aussi