Tchernobyl : un feu « gigantesque » et « imprévisible » s'approche dangereusement de la centrale nucléaire

13Kpartages

Ayant déjà couvert 20 000 hectares, le feu de forêt de la zone de Tchernobyl est à « environ 1,5 kilomètre » de la centrale qui avait explosé en avril 1986 selon Greenpeace. Les autorités rassurent et les observateurs craignent le pire.

C’est un gigantesque feu de forêt qui s’approche dangereusement des réacteurs de Tchernobyl. Le feu a déjà gagné la ville fantôme de Pripiat emporté il y a 30 ans par la pire catastrophe nucléaire de l’histoire. Plus de 400 pompiers ukrainiens combattaient ce lundi un important incendie autour de la zone d'exclusion de Tchernobyl selon la police ukrainienne. Si les autorités se montrent rassurantes, ce n’est pas le cas des observateurs qui affirment que le feu se rapproche dangereusement de la centrale.

Un incendie dans la zone d'exclusion de Tchernobyl (Ukraine), le 12 avril 2020.-VOLODYMYR SHUVAYEV / AFP

« La centrale nucléaire de Tchernobyl, les lieux de stockage de déchets radioactifs et les autres infrastructures cruciales de la zone d'exclusion ne sont pas menacés », a indiqué Volodymyr Demtchouk, un haut responsable des services d'urgence ukrainiens, dans une vidéo publiée lundi sur Facebook. À cela il ajoute que la principale tâche des pompiers était de localiser les zones d’incendies et d’en limiter la propagation. Les autorités ukrainiennes ont notamment mobilisé des hélicoptères bombardiers d'eau pour éteindre le sinistre qui dure depuis le 4 avril, entretenu par des vents violents.

Selon l’ONG écologique Greenpeace, il s’agit du pire incendie jamais observé dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, qui forme un rayon de 30 kilomètres autour de l’ancienne centrale. S’appuyant sur des images satellites, Greenpeace affirme que le feu n’est qu’à « environ 1,5 kilomètre » de l’arche recouvrant le réacteur ayant explosé par accident en avril 1986.

La taille de l’incendie n’est pas encore donnée par les autorités ukrainiennes. Selon Sergiy Zibtsev, directeur du Centre régional de suivi des incendies en Europe de l’Est, basé à Kiev et lié à un programme des Nations Unies, le feu est « gigantesque » et « imprévisible »« Dans l’ouest de la zone d’exclusion, il a déjà couvert 20 000 hectares selon nos estimations », a-t-il affirmé à l’AFP.

Le vice-ministre ukrainien de l’Intérieur, Anton Gerachtchenko a, quant à lui, indiqué sur Facebook que les sites de stockages de déchets radioactifs sont « totalement en sécurité ».

Selon la police, l’origine de cet incendie a été provoquée par un jeune habitant vivant près de la zone de Tchernobyl, qui risque jusqu’à cinq ans de prison pour « destruction de la végétation ». Le jeune homme de 27 ans a dit avoir mis le feu à l’herbe « pour s’amuser ».

Pour rappel l’un des réacteurs de la centrale de Tchernobyl a explosé le 26 avril 1986 contaminant, selon certaines estimations, c’est jusqu’aux trois quarts de l’Europe. La zone dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale accidentée est toujours abandonnée.

Source : AFP
Plus d'articles