Transports : à Lyon, des abonnements solidaires ont été créés pour permettre aux plus pauvres de se déplacer gratuitement

Depuis le 1er janvier, de nouveaux abonnements gratuits et à prix réduits sont disponibles pour prendre les transports en commun lyonnais. Plus de 130 000 personnes en situation de précarité pourraient en bénéficier.

Lors des dernières élections municipales, le président écologique de la métropole de Lyon Bruno Bernard a annoncé la mise en place d'une mesure solidaire concernant les transports en commun.

L'élu a tenu sa promesse puisque depuis le 1er janvier, les Lyonnais en situation de grande précarité peuvent bénéficier de nouveaux tarifs gratuits et à prix réduits pour se déplacer en ville.

Lutter contre la pauvreté

Ces abonnements solidaires ont pour but de rendre les transports en commun plus accessibles. Le premier abonnement est totalement gratuit et permet de se déplacer dans toute la ville sans payer. Il est réservé aux Lyonnais en situation de grande pauvreté comme les bénéficiaires du RSA, les personnes invalides ou encore les personnes âgées qui touchent le minimum vieillesse.

Au total, 130 000 Lyonnais pourraient en bénéficier.

Crédit photo : Simon Kadula / Shutterstock

Le second abonnement coûte 10 euros par mois et peut être utilisé par les chômeurs de moins de 25 ans et les lycéens et collégiens boursiers.

Ce nouveau tarif pourrait quant à lui être utilisé par 70 000 Lyonnais. Les bénéficiaires de ces nouvelles mesures ont reçu des informations par courrier, et il est déjà possible de se procurer son nouveau pass pour prendre les transports.

Un geste environnemental

Tout en faisant ce geste solidaire, Bruno Bernard espère également limiter la pollution dans la ville. La municipalité a affirmé que les tarifs des transports en commun n'augmenteront pas cette année. L'objectif est d'inciter les citadins à privilégier les déplacements en transports en commun plutôt qu'en voiture.

Crédit photo : Wachiwit / Shutterstock

Depuis quelques temps, la ville de Lyon suit une démarche environnementale pour limiter sa pollution. Le nombre de voitures autorisées à circuler en ville a été réduit, et des zones de faibles émissions de CO2, où la circulation est moins importante, ont été créées.

Une nouvelle navette a également été mise à disposition pour accéder au centre-ville de Lyon.

Source : Canal +
Plus d'articles