Un bébé né avec 17 semaines d'avance survit après que ses parents aient refusé de débrancher son appareil respiratoire

9 118partages
Bouton whatsapp

En Angleterre, un bébé prématuré ayant peu de chances de survie a défié les pronostics des médecins en rentrant chez lui, après avoir passé 280 jours à l’hôpital.

Le petit Chay Jefferys a la fureur de vivre.

Ce dernier est né prématurément à 23 semaines, le 2 juin 2021. Ce jour-là, le nourrisson ne pesait que 454 grammes. Les médecins lui ont également diagnostiqué une maladie pulmonaire obstructive chronique.

Après avoir été réanimé, le nouveau-né a été transporté en urgence en soins intensifs avant d’être transféré au centre hospitalier universitaire de Londres (Angleterre). Sur place, Chay a été placé sous respirateur artificiel pour être maintenu en vie.

Crédit Photo : SWNS

Un véritable battant

Malheureusement, son état de santé s’est dégradé lorsqu’il a subi une hémorragie cérébrale, ainsi que des lésions de la substance blanche : « C'était tellement effrayant, il était si petit, il tenait dans la paume de ma main », a indiqué Megan, la maman de Chay, au site The Epoch Times.

Crédit Photo : SWNS

Trois semaines après sa venue au monde, le petit patient a vu ses reins se détériorer. Face à la gravité de la situation, les soignants ont suggéré à Megan et son époux de débrancher l’appareil respiratoire de leur fils. Mais les parents ont refusé.

Contre toute attente, Shay a défié les pronostics des médecins en restant en vie. Toutefois, sa maladie pulmonaire l’a empêché de quitter l’hôpital pendant neuf mois. Par miracle, il a été autorisé à rentrer à la maison après 280 jours d’hospitalisation.

Crédit Photo : SWNS

Aujourd’hui, Shay pèse environ six kilogrammes et continue de prendre des forces, pour le plus grand bonheur de sa famille : « C'est tellement agréable de lui donner des bains (…) Nous sommes tellement fiers de lui », a confié Megan.

Crédit Photo : SWNS

Évidemment, le chemin de la guérison est encore long, mais Shay est assez fort pour abattre tous les obstacles. « Il a encore besoin d'un peu d'oxygène, mais les médecins pensent qu'il n'en aura plus besoin dans quelques mois, c'est merveilleux. Il suit un traitement en physiothérapie ». Cette thérapie consiste à améliorer la santé physique et la motricité de l’enfant.

Crédit Photo : SWNS

À la maison, Shay ne quitte pas son précieux ours en peluche et s’amuse avec ses jouets.

Bouton whatsapp