Alençon : un chien qui servait d'appât aux requins en Guadeloupe a trouvé un maître aimant

1 250partages

Un habitant d’Alençon a recueilli un jeune chien qui servait d’appât pour la pêche aux requins en Guadeloupe. Aujourd’hui, le canidé coule des jours heureux auprès de son maître.

Julien Jaouen est un compositeur de musique originaire d’Alençon, une commune située dans le département de l’Orne. Ce dernier est l’heureux propriétaire d’Oscar, un chien âgé de deux ans.

Le chien servait d’appât aux requins

La boule de poils a traversé beaucoup d’épreuves pour rejoindre son maître. Auparavant, le canidé servait d’appât pour la pêche aux requins en Guadeloupe. Cette pratique barbare est monnaie courante dans les îles.

Crédit Photo : Images d'illustration 

Le chien errant a été retrouvé en piteux état sur une plage par une passante : « Il était à peine sevré et vivait sous un carton, en compagnie de ses trois sœurs. Ils mangeaient des algues. Visiblement, il avait aussi reçu des coups de bâton », a indiqué le compositeur alençonnais au site Actu.fr.

Après cette découverte, les chiots ont été confiés aux bons soins d’une association locale de protection des animaux. Ils ont ensuite été rapatriés en France. Entre temps, la passante a adopté une des petites chiennes. Sur place, le reste de la portée a été transféré dans un refuge sarthois baptisé Molosses-Land.

Le compositeur décide d’adopter un chien

Il y a deux ans, Julien Jaouen et son épouse ont pris la décision d’adopter un animal de compagnie. Le couple avait déjà entendu parler des chiens-appâts par le biais de l’association Sea Shepherd.

« Je collabore avec cette association depuis une dizaine d'années, pour des musiques de documentaires. Avec ma femme, nous sommes sensibles à la défense des requins et c'est ainsi que nous avons eu connaissance de cette pêche utilisant des chiens vivants », a expliqué le musicien.

Avant d’ajouter : « Des pêcheurs n'ont aucun scrupule à utiliser les chiots comme appâts vivants. Ils les clouent sur des planches et partent en mer. Les gémissements de l'animal et le sang qui coule attirent les squales. Les pêcheurs n'ont plus qu'à les ferrer ».

Dans la plupart des cas, les pêcheurs se servent de chiens errants pour attraper les squales : « En Guadeloupe, il y a beaucoup de chiens abandonnés. Il n’existe pas de contrôle de la natalité, les chiens sont livrés à eux-mêmes », a déclaré l’Alençonnais.

Le musicien tombe sous le charme d’Oscar

Le musicien s’est rendu dans le refuge sarthois pour y trouver son compagnon à quatre pattes. C’est ainsi qu’il a découvert que des chiens rapatriés de Guadeloupe attendaient d’être adoptés.

« Au départ, on ne pensait pas prendre un tel chien mais quand on a su qu’ils en avaient, on a été très intéressés, avec mon épouse », a-t-il confié. Son regard a croisé celui du petit Oscar. À cette époque, le chiot se prénommait Simba : « Ce fut immédiat. Il s’est collé à nous, on ne pouvait pas repartir sans lui ».

Crédit Photo : DR / Actu.fr

Aujourd’hui, le Berger créole coule des jours heureux auprès de son maître. Selon ses dires, Oscar est un vrai chien de famille. Sans surprise, le ventre de la boule de poils est parsemé de cicatrices. Ses séquelles ne l’empêcheront pas de croquer la vie à pleines dents.

De son côté, Julien Jaouen est resté en contact avec la femme qui a sauvé la vie du jeune chien : « On lui écrit régulièrement et on lui envoie des photos de notre Oscar. Je ne dirais pas qu’on est fier de ce qu’on a fait car ce chien nous apporte beaucoup tous les jours. On est heureux, tout simplement ».

Crédit Photo  :DR / Actu.fr

Source : Actu.fr
Plus d'articles
À lire aussi