Jon, le lion de cirque recueilli dans un piteux état par l'association Tonga Terre d'accueil, est aujourd'hui sorti d'affaire

1 806partages

C’est un miraculé ! Sauvé par l’association One Voice en juin 2020 puis recueilli dans la foulée par l’association Tonga Terre d’accueil, alors que sa santé suscitait l’inquiétude, Jon le lion est aujourd’hui sain et sauf !

Saisi à l’époque dans un cirque de Normandie, dont les propriétaires ruinés l’avaient abandonné à son triste sort, ce fauve âgé d’une quinzaine d’années environ était en effet dans un piteux état.

À voir aussi

D’une maigreur terrible lorsqu’il a été confié au parc de l’association, situé à Saint-Martin-la-Plaine, l’animal, très faible, a été pris en charge par les soigneurs qui se sont démenés pendant des mois pour le sauver.

Recueilli par une association alors qu’il était mourant, ce lion, jadis maltraité dans un cirque, est désormais sauvé

Aujourd’hui, Jon a repris du poil de la bête, mais il revient de loin !

« À son arrivée, pendant 48 heures, on a eu vraiment beaucoup d’inquiétudes », confirme ainsi pierre Thivillon, le fondateur de Tonga Terre d’accueil et de son espace zoologique.

« Quand il est arrivé, on ne savait pas si on allait pouvoir le sauver parce qu’il était vraiment très faible. Il arrivait à peine à se déplacer. On était très inquiet pour lui. Quand on l’a vu, on a eu vraiment de la peine pour lui, on était révolté », raconte Jean-Christophe Gérard, l’un des vétérinaires de l’association, interrogé par nos confrères de France 3.

« Il pesait la moitié du poids d’un lion adulte (…) il fallait qu’il se réhabitue à prendre de la nourriture quotidiennement. On a augmenté les quantités peu à peu chaque jour pour qu’il regagne du poids et de la masse musculaire », ajoute l’intéressé.

Et à force de patience et de confiance entre l’animal et ses sauveurs, les efforts ont porté leurs fruits puisque Jon a repris 70 kg en l’espace de quelques semaines.

« On a très vite vu que l’euthanasie n’était pas une piste à envisager (…) mais il a fallu une importante surveillance quotidienne pour être certain qu’il se rétablisse », précise encore Jean-Christophe Gérard.

Et c’était loin d’être gagné car Jon souffrait de problèmes dentaires assez graves, à tel point que les vétérinaires ont envisagé, un temps, de lui poser des crocs artificiels avant finalement de se raviser.

Aujourd’hui, Jon pèse entre 200 et 210 kg - soit le poids normal d’un lion de son âge - et avale en moyenne 20 kg de viande par semaine, malgré sa dentition abîmée.

Il est donc désormais sain et sauf pour le plus grand bonheur de ceux qui l’ont accompagné pendant des mois.

« Jon fait partie des histoires les plus marquantes de Tonga. C’est le jour et la nuit, entre le moment où il a été ainsi, l’arrivée ici. Aujourd’hui, il est en pleine forme », conclut ainsi Jean-Christophe Gérard.