Déjà abandonné deux fois, un adolescent de 13 ans retrouve un foyer, adopté par un père célibataire

30Kpartages

Tony Mutabazi est un jeune garçon de 13 ans qui, après avoir été placé en famille d’accueil puis abandonné, a fini par trouver une famille. Il a été adopté par Peter Mutabazi, père célibataire, le 12 novembre à Charlotte en Caroline du Nord.

@fosterdadflipper

Tony Mutabazi est un adolescent qui a connu de lourdes épreuves dans son enfance. À l’âge de 2 ans, il est placé en famille d’accueil, et à 4 ans, il est adopté par un couple en Oklahoma, au centre des États-Unis. Sept ans plus tard, ses parents adoptifs le déposent à l’hôpital et ne reviennent jamais. «Tony a demandé si ses parents allaient revenir le chercher et on lui a répondu non. Personne ne sait pourquoi», confie Peter Mutabazi à Good Morning America, une émission de télévision américaine.

«À ce moment là, j’ai pleuré. Je me suis dit 'qui peut faire ça ?' »

Le 16 janvier 2018, Peter Mutabazi, père célibataire depuis 3 ans, reçoit un appel de Jessica Ward, travaillant au centre de placement familial. Elle lui demande s’il accepterait de garder Tony le temps d’un week-end. Peter Mutabazi accepte de le garder 2 jours seulement, jusqu’à ce qu’il apprenne son histoire. « À ce moment-là, j’ai pleuré. Je me suis dit 'qui peut faire ça ?' », confie-t-il. Il décide alors de l’adopter et de devenir son père légal.

@fosterdadflipper

Peter Mutabazi a grandi en Ouganda, en Afrique de l’Est. À 10 ans, il fuit une maison abusive et trouve refuge à l’école. «J’ai grandi quelque part où personne ne m’a dit de rêver, où il n’y avait aucun futur pour moi», raconte-t-il. Une fois majeur, Peter Mutabazi part aux États-Unis et obtient la nationalité. Il travaille avec World Vision United States, qui aide les enfants vivant dans des zones vulnérables. 

@fosterdadflipper

« Il est l’enfant le plus gentil et le plus intelligent que je connaisse »

Depuis l'adoption, Tony et Peter Mutabazi sont inséparables. « Il est l’enfant le plus gentil et le plus intelligent que je connaisse. Depuis le premier jour, il m’a appelé papa. Il est fier d’être avec moi, quand je l’emmène à l’école il dit 'c’est mon père !', c’est quelque chose que j’aime chez lui », déclare Peter. Ensemble, ils aiment regarder des films, jouer à des jeux de société, lire et faire du vélo. Ils songent à accueillir un nouvel enfant orphelin qui viendra agrandir leur famille.

@fosterdadflipper

Plus d'articles