Ce père de famille se fait tatouer la même cicatrice que sa fille qui souffre d'une malformation cardiaque

957partages
Bouton whatsapp

Aux États-Unis, un père de famille s’est fait tatouer la cicatrice de sa fille malade sur le torse. À travers son geste de soutien, il espère que son enfant ne se sentira plus jamais seul.

Everly Backe est une fillette âgée de quatre ans originaire de l’Illinois (États-Unis). Depuis sa naissance, elle souffre d’une cardiopathie congénitale, une malformation cardiaque qui l’a obligée à subir trois opérations à cœur ouvert. Résultat : cette dernière arbore une longue cicatrice sur la poitrine.

Crédit Photo : Matt et Lauren Backe

Il se fait tatouer la même cicatrice que sa fille pour la soutenir

La petite guerrière fait la fierté de ses parents, Matt et Lauren Backe. À la maison, la cicatrice est considérée comme une fermeture éclair, un surnom affectueux qui rassure la petite fille. Mais Everly se sent différente des autres enfants. C’est pour cette raison que son papa a décidé de devenir son copain de « fermeture éclair ».

Crédit Photo : Matt et Lauren Backe

Pour ce faire, le père de famille s’est fait tatouer une réplique exacte de la cicatrice de sa fille sur le torse pour qu’elle se sente moins seule : « J’ai entendu Evie parler de la fermeture éclair, elle posait plus de questions que d'habitude. Je me suis dit que si je pouvais obtenir quelque chose qui en soit la réplique, nous pourrions être des copains de fermeture éclair et elle n'aurait plus ce sentiment d'être seule », a-t-il confié à Good Morning America.

Crédit Photo : Matt et Lauren Backe

Sans surprise, ce geste de soutien a touché la fillette : « Il ne voulait pas que je sois seule. Il voulait être spécial comme moi ». Son grand frère de 10 ans envisage également de se faire tatouer le même tatouage que son papa le jour de ses 18 ans.

De son côté, Lauren Backe arbore un tatouage représentant les battements du cœur sur son avant-bras. Vous l'aurez compris, toute la famille fait en sorte que la fillette se sente bien dans ses baskets. 

Crédit Photo : Matt et Lauren Backe

Crédit Photo : Matt et Lauren Backe

Bouton whatsapp