Un prêtre va traverser le Pacifique sur un bateau solaire pour étudier l'ampleur de la pollution dans l'océan

En décembre prochain, Fedor Konyukhov, un prêtre russe, va traverser l’océan Pacifique à bord d’un catamaran équipé de panneaux solaires. Son objectif : étudier la puissance de l’énergie solaire ainsi que l’ampleur de la pollution dans l’océan.

Aujourd’hui prêtre orthodoxe, Fedor Konyukhov est un ancien capitaine de la marine russe. Âgé de 69 ans, cet homme est un vrai voyageur puisqu’il a déjà fait un tour du monde en montgolfière et a déjà ramé plusieurs kilomètres dans l’océan.

Crédit photo : Oskar Konyukhov / TASS

En décembre prochain, le prêtre a décidé de se donner un nouveau défi en traversant l’océan Pacifique sur un radeau solaire. Il partira du Chili pour arriver en Australie, et son voyage couvrira une zone de 16 668 kilomètres. Son périple durera entre 100 et 120 jours, soit environ 4 mois.

Un catamaran équipé de panneaux solaires

Pour se déplacer dans la mer agitée du Pacifique, Fedor Konyukhov va naviguer sur un catamaran de 11 mètres de long qui fonctionnera à l’énergie solaire. Équipé de moteurs électriques, le bateau sera alimenté par 51 m2 de panneaux solaires sur le pont supérieur et 15 m2 sur les côtés.

Crédit photo : Oskar Konyukhov / TASS

Selon les scientifiques britanniques qui ont conçu le catamaran, les panneaux solaires pourront propulser le bateau 24h/24. En cas de mauvais temps, 24 batteries alimentées à l’énergie solaire permettront au catamaran de continuer d’avancer. Ce sera la première fois dans le monde qu’un homme traverse l’océan uniquement grâce à l’énergie solaire.

Traverser le Pacifique pour étudier la pollution dans l’océan

Lors de son parcours, le prêtre fera des relevés scientifiques puisqu’il étudiera le taux de contamination de microplastiques dans l’océan. Les données qu’il récoltera seront transmises à des scientifiques russes en temps réel et permettront de contrôler l’ampleur de la pollution dans l’océan Pacifique, qui est le plus grand océan du monde.

Le voyage du prêtre permettra également d’étudier davantage la puissance de l’énergie solaire et ses limites.

Crédit photo : Oskar Konyukhov / TASS

Source : Canal +