Une chienne, jetée dans une rivière avec une pierre attachée à son cou, secourue par une passante qui a sauté dans l'eau

42Kpartages

En janvier dernier, une femme a tenté de tuer sa chienne en la jetant dans une rivière, avec une pierre attachée à son collier. L'animal a été sauvé par une passante, et sa propriétaire est actuellement en procès.

En début d'année, une jeune femme a voulu se débarrasser de sa chienne en la noyant dans une rivière du Nottinghamshire, au Royaume-Uni. La propriétaire a attaché une pierre à la laisse de l'animal et l'a jeté dans l'eau.

Crédit photo : Raymonds / Notts Police

Une passante s'est jetée à l'eau

Jane Harper, une femme qui se promenait le long de la rivière, a aperçu la chienne à la surface. Au départ, elle pensait que l'animal était mort, mais quand elle s'est aperçue qu'il était encore en vie, elle n'a pas hésité à plonger dans l'eau glacée pour aller le sauver.

« L'eau était si trouble que je ne pouvais pas la sortir. J'ai mis mon bras sous elle et j'ai essayé de la soulever. Elle s'est débattue pour tenter de garder la tête hors de l'eau et j'ai réussi à la déposer sur une marche », a raconté la sauveuse.

Crédit photo : Raymonds

Jane a ensuite appelé la police et Bella, la petite chienne, a immédiatement été emmenée chez un vétérinaire qui l'a soignée.

« Je ne sais pas depuis combien de temps elle était dans l'eau mais je ne pense pas qu'elle aurait pu survivre plus longtemps. C'était tellement cruel », confie Jane.

La coupable en procès

La chienne a été identifiée grâce à une puce électronique. Sa propriétaire, Charlene Latham, a été retrouvée et elle est actuellement en procès. Elle a comparu devant le tribunal de première instance ce lundi 23 novembre et a plaidé coupable.

« Il s'agit d'un incident très émouvant et qui a été naturellement très choquant pour le public. Heureusement, Bella va bien et est entre de très bonnes mains. La cruauté envers les animaux est totalement inacceptable », a affirmé Rob Griffin, surintendant principal de la police du Nottinghamshire.

La pierre accrochée à la laisse de la chienne. Crédit photo : SWNS

Charlene Latham a pour le moment été libérée sous caution, mais elle devra comparaître une seconde fois devant le tribunal le 8 mars prochain.

Source : Lad Bible