Des chercheurs tombent nez à nez avec un requin blanc mesurant plus de 5 mètres et pesant près de 2 tonnes

4 713partages

Des chercheurs en mission pour observer et marquer des requins blancs dans l’océan Atlantique nord sont tombés sur l’un des plus gros spécimens jamais capturé avec 5,18 mètres de longueur et plus de 1 500 kilos. De quoi vivre un moment fort en émotion qu’ils n’oublieront sans doute pas d’aussi tôt.

Crédit : Ocearch

Publicité

Cette rencontre unique sera s’est déroulée au large de la Nouvelle-Écosse, sur la côte est du Canada. Et malgré la grande expérience de nombreux scientifiques en matière de requins, tous ceux présents à bord du navire de l’ONG Ocearch sont restés bouche bée devant les dimensions affolantes de la femelle. « Elle a probablement autour des 50 ans et les bébés qu’elle a eus il y a 30 ans sont sans doute déjà parents à leur tour. Se retrouver face à un tel animal rend humble » a déclaré Chris Fischer, directeur de l’expédition. Et lui d’ajouter : « quand vous regardez les cicatrices sur sa peau, c’est un comme si vous aviez devant vous l’histoire de sa vie, et vous vous sentez vraiment très insignifiant. Elle pourrait être une vraie matriarche de l’océan, une grand-mère de requins. »

Crédit : Ocearch

Un programme de marquage ambitieux

Les membres de l’expédition ont décidé de baptiser la femelle requin blanc du nom de Nukumi, une figure maternelle protectrice et légendaire chez les Micmacs, un peuple amérindien particulièrement célèbre et dont la terre des ancêtres n’est autre que la Nouvelle-Écosse. L’objectif principal du programme était d’observer un maximum de requins dans le milieu naturel et de leur poser une balise dans le but de connaître leurs déplacements et ainsi en apprendre davantage sur leur mode de vie et leurs migrations. Les scientifiques profitent également de chaque rencontre avec un spécimen pour lui faire une prise de sang.

Après avoir collecté toutes les données nécessaires à l’avancée des recherches, Nukumi a été renvoyée à sa liberté. Selon la chaîne américaine NBC News qui s’est intéressée au travail d’Ocearch à travers une série de plusieurs reportages, les scientifiques de l’expédition ont d’ores et déjà pu marquer neuf requins blancs. Et comme vous pourrez le voir sur la vidéo ci-dessous, leur bateau, parfaitement adapté à cette mission, permet de réaliser ce travail sans faire mal à l’animal grâce à une plateforme spéciale directement accrochée sur son flanc.

Impressionnant n’est-ce pas ?

Source : INSIDER
Plus d'articles