Une deuxième et petite « lune » gravite autour de la Terre depuis trois ans

3 601partages

Un petit astéroïde gravitant autour de la Terre a été découvert par des astronomes le 15 février dernier. Ce serait la deuxième lune à tourner autour de la Terre.

C’est une découverte rare. Une deuxième lune de moins de 20 mètres de diamètre a été aperçue par les astronomes Kacper Wierzchos et Teddy Pruyne depuis l'observatoire Catalina Sky Survey, dans l'Arizona, aux États-Unis. C’est Kacper Wierzchos, un astronome polonais, chasseur d’astéroïdes et de comètes, qui a fait l’annonce sur Twitter mercredi dernier. Il n’a pas manqué de montrer son enthousiasme.

Le Minor Planet Centre, une organisation internationale de collecte de données concernant les objets mineurs du système solaire, qui a fait l’annonce a précisé qu’il ne s’agissait pas d’un objet artificiel. La nouvelle lune découverte par ces astronomes et baptisée 2020 CD3 est d’un diamètre de 1,9 à 3,5 mètres. Le petit astroïde et nouveau compagnon de la Terre ne peut être vu avec un appareil amateur. Il faudrait bien s’outiller pour l’apercevoir vu sa taille minuscule.

Crédit photo : Shuttersotck/Voelz Tom

Selon les astronomes Kacper Wierzchos et Teddy Pruyne, les auteurs de cette découverte, le 2020 CD3 devrait effectuer plusieurs voyages autour de la Terre, en suivant des trajectoires très variables avant de reprendre sa liberté probablement dans le courant du mois d'avril 2020.

Elle se serait retrouvée piégée dans son orbite et serait même la lune qui gravitait autour de la planète tous les 47 jours depuis trois années maintenant.

Pour l'astronome Kacper Wierzchos, l'information est « importante » car « il s'agit seulement du second astéroïde connu à graviter autour de la Terre » après 2006 RH120, qui était resté dans les parages un peu moins longtemps, de septembre 2006 à juin 2007.

L’autre codécouvreur, Tony Dunn, a aussi publié sur Twitter une petite vidéo qui montre (en boucle) l’évolution de la trajectoire du CD 2020 CD3, particulièrement chaotique, de la nouvelle mini-lune (en rouge).

Plus d'articles
À lire aussi