États-Unis : submergée pendant plus de 60 ans, une ville fantôme de pionniers refait surface à cause de la sécheresse

C'est un petit bout d'histoire qui vient de se révéler dans l'Utah. En raison d'une grave sécheresse, le niveau des eaux d'un réservoir a considérablement baissé, dévoilant les fondations d'une vieille ville abandonnée depuis plus d'un demi-siècle.

La forte sécheresse qui frappe actuellement l’Utah aux États-Unis a eu une conséquence pour le moins inattendue.

Une ville fantôme de pionniers, submergée par les eaux il y a plus de 60 ans, vient en effet de refaire surface en raison de l’aridité des lieux.

Autrefois connue sous le nom de Rockport, la commune avait été abandonnée par ses habitants en 1957, lorsque le gouvernement fédéral avait décidé d’y construire le barrage de Wanship.

Crédit photo : Rick Egan / The Salt Lake Tribune

Une ville fantôme, jadis peuplée par des pionniers puis submergée par les eaux, refait surface avec la sécheresse

Avant cela, la population de ce village s’élevait à 200 personnes environ, réparties dans 27 familles, dont certaines descendaient des premiers colons arrivés en 1860 dans cette région qui correspond aujourd’hui au Rockport State Park.

Situé à 72 kilomètres de Salt Lake City, ce site naturel créé en 1966 est notamment réputé pour son gigantesque bassin aux allures de lac. 

Mais ce dernier n’étant pas épargné par la sécheresse, le niveau des eaux a fortement baissé, révélant ainsi les fondations de cette ville oubliée.

« C’est un peu triste, à cause des conditions de sécheresse, mais c’est une petite lueur sympa de regarder en arrière et de voir qui était là (…) cela nous aide à nous souvenir un peu de notre histoire », a déclaré Devan Chavez, un cadre de l’organisme gérant les parcs de l’Utah, interrogé par le quotidien local Salt Lake Tribune.

Devon Dewey, un pilote de drone a pu survoler la zone et a filmé ces vestiges du passé, comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessus.

Il a également pris quelques photos sur lesquelles on distingue bien ce qui ressemble à des fondations de maisons ou encore des anciennes routes.

« C’était vraiment intéressant de se tenir depuis un point de vue du réservoir et de voir de faibles traces d’anciennes habitations en dessous de la zone où l’eau devrait normalement se trouver », a ainsi raconté l’intéressé.

Pour rappel, la quasi-totalité du territoire de l’Utah (88,1 %) est actuellement en situation de sécheresse extrême, selon les autorités locales.

Source : The Salt Lake Tribune