Vous pourquoi vous ne devriez pas tondre la pelouse de votre jardin en été

Bouton whatsapp

Le soleil est enfin là et avec lui les herbes hautes. Notre premier réflexe est de les tailler pour ne pas qu’elles s’accumulent. Pourtant, il est déconseillé de tondre la pelouse pour une raison simple.

Les beaux jours ne riment pas forcément avec détente. C’est en général le moment de faire le ménage dans son jardin et les espaces verts. Sauf qu’en privilégiant l’harmonie et la beauté de son jardin, on risque d'endommager la nature et son écosystème.

Afin d’empêcher cela, les associations environnementales conseillent de ne pas débroussailler son jardin en cette période. En tout cas, pas abondement. C’est un conseil qu’a décidé de suivre la Métropole de Lyon. Plutôt que de raser toutes les herbes qui gagnent du terrain en ville, Pierre Athanaze, son vice-président et forestier de métier, a décidé de limiter le nombre de fauches à deux par an :

« La première fauche se fera à partir du 15 juin et on l'effectuera progressivement. La deuxième se fera à partir du mois de septembre. On n’en aura plus que deux. L’avantage c’est que les insectes vont pouvoir se reproduire. Sinon les insectes pondent mais avant que la larve se soit transformée, on coupe et tout disparaît », explique-t-il à France 3 Régions.

Des petits espaces verts pour les insectes et contre la canicule de l’été

Crédit photo : vestica/ iStock

Pour laisser les végétaux se développer sans accroc, la Métropole de Lyon s’assure que les fleurs et plantes prennent bien racine, notamment sous les arbres, en ville. Cette vérification est d’autant plus importante que la présence d’espaces verts, aussi exigus soient-ils, favorise la pollinisation grâce aux insectes et au vent.

De plus, ces espaces permettent aux insectes de prospérer, y compris en pleine ville. « Si l'on se met dans la tête d’un papillon, cela devient un petit peu plus facile de se déplacer en ville, car, il y aura tous ces espaces riches en ressources alimentaires et pour s’abriter », complète Matthieu Coumoul, naturaliste de l'association « Des espèces parmi Lyon ».

Crédit photo : nnorozoff/ iStock

Ce conseil suivi par la ville lyonnaise peut également s’appliquer aux particuliers. Il est ainsi déconseillé de tondre sa pelouse maintes fois en été pour éviter l’évaporation de l’eau. Surtout, cela permet à la biodiversité de se développer à l’instar des hérissons, des oiseaux et autres insectes pour lesquels les pissenlits représentent une source de nectar par exemple.

Au Royaume-Uni, cette pratique est encouragée depuis 2019. L’ONG britannique PlantLife encourage ainsi à laisser une surface de pelouse non-tondue pour attirer les insectes pollinisateurs. En plus, l’humidité apportée par les végétaux et les arbres est vitale pour lutter contre les fortes chaleurs.


Au sujet de l'auteur : Camille V.

Pour Demotivateur, Camille met à profit ses compétences dans la rédaction web pour parler de sujets qui lui tiennent à cœur comme la cause animale, l’écologie ou encore l’art. Mais c’est surtout le divertissement et notamment le cinéma et les séries télé qui l’attirent. Chaque jour, Camille espère faire partager sa passion au plus grand nombre avec des articles riches et variés qui pourront plaire au lecteur.