Le patron des chasseurs français veut faire des chasseurs des « policiers de proximité » en forêt

3 432partages

Le patron des chasseurs français, Willy Schraen, a créé la polémique en voulant faire de ses chasseurs, des « policiers de proximité » en forêt. Il déplore que les chasseurs et la ruralité soient trop souvent oubliés. 

C'est ce qui s'appelle créer l'effet d'une bombe. Alors qu'il avait déclenché la polémique suite à ses propos sur la « régulation » et la chasse, Willy Schraen, patron des chasseurs français et conseiller municipal de Bayenghem-lès-Eperlecques dans les Hauts-de-France, propose que les chasseurs soient le relais des gendarmes en zone rurale. Une proposition qu'il compte faire aux maires de France réunis du 16 au 18 novembre. 

Crédit : Gonzalo Fuentes / Reuters. 

En effet, il déplore que les chasseurs et le milieu rural soient trop souvent oubliés. Il déplore également que les accidents de chasse fassent trop parler dans les médias. 

Le président de la Fédération nationale des chasseurs s'est exprimé dans une interview accordée à nos confrères du Journal du Dimanche le dimanche 14 novembre. Il a fait le constat suivant : « On assiste dans les communes rurales à une disparition de la police de proximité concernant la surveillance des espaces agricoles et forestiers ». 

Willy Schraen a aussi annoncé vouloir lutter contre les « dépôts d'ordures illégaux, la divagation des animaux domestiques, les problèmes liés à la présence de véhicules motorisés dans la forêt à des endroits sensibles ».

 Crédit : Vincent Isore / IP3. 

À quelques mois de la Présidentielle en France, Willy Schraen a suggéré que dans le cas où un chasseur blessait ou tuerait quelqu'un, ce dernier soit dans l'incapacité de récupérer son permis de chasse. Il veut ainsi lutter contre une forme de « délinquance rurale et environnementale » selon lui en plein retentissement. Le patron des chasseurs fait allusion notamment à la mort d'un automobiliste survenue en Ille-et-Vilaine. 

Willy Schraen dans le viseur des écologistes 

Avec ses propos étalés dans le JDD, Willy Schraen se paie les personnalités écologistes qui ont dénoncé leur indignation sur les réseaux sociaux. À commencer par le journaliste Hugo Clément, très engagé dans la cause animale : « Les chasseurs ont « un rôle à jouer en matière de police de proximité » selon @WillySchraen. Peut-être faudrait-il commencer par arrêter de tuer des gens ? », s'est-il questionné.

L'écologiste et député français Matthieu Orphelin a également réagi aux propos de Willy Schraen dans le JDD : « Willy Schraen, jamais à court d'une provocation, propose ce matin dans le JDD la mise en place d'une « police des chasseurs » . Et refuse de dialoguer avec @yjadot.» 

Finalement, la décision de Willy Schraen de faire des chasseurs « des policiers de proximité » n'aura pas fait que des heureux !