«J'ai peur pour mon métier» : Angèle remplacée par une IA dans une nouvelle chanson, la ressemblance est inquiétante

Bouton whatsapp

Si vous avez écouté le dernier single d’Angèle, ne vous y trompez pas car la chanteuse n’y est pour rien. Une IA a recréé la voix de la Belge à la perfection sur une chanson, au point de troubler Angèle en personne.

Mais jusqu’où l’intelligence artificielle peut-elle aller ? Et surtout, jusqu’où peut-elle nous mener ? Qu’on se le dise, l’intelligence artificielle ne connaît pas encore ses limites et son intégration dans notre vie quotidienne prend de plus en plus d’ampleur.

Désormais, elle est capable de créer du contenu, et même du contenu artistique ! Dans ses dérives, elle est aussi capable de fausser des images et des voix. Voire même imiter ces dernières !

La chanteuse Angèle vient d’en faire la surprenante expérience, bien malgré elle. Ce lundi 7 août, une nouvelle chanson de la chanteuse belge est apparue sur les réseaux sociaux, intitulée “Saiyan”.

À l’écoute, la voix et le ton ne laissent aucun doute, ça ne peut être personne d’autre qu’Angèle. Sauf que ce n’était pas du tout le cas !

"Je trouve c’est une dinguerie”

La chanson a été composée par un beatmaker, nommé Lnkhey, qui a utilisé des outils d’intelligence artificielle pour reprendre le titre original de Heuss l'enfoiré et Gazo, sorti il y a quelques mois.

Le beatmaker a expliqué avoir “refait la prod” et chanté lui-même avant d’intégrer sa version dans un logiciel de création musicale couplé à un “voice model” (modèle de voix, ndlr) de l’interprète de “Bruxelles”.

Le logiciel a alors transformé la chanson hip-hop en une version plus pop et acoustique qui colle mieux avec le style d’Angèle.

Forcément, à la première écoute, nombreux sont ceux qui pouvaient penser que la chanteuse avait réellement prêté sa voix tant la ressemblance est troublante. Angèle, en personne, a réagi à ce buzz musical inattendu : “Je trouve c’est une dinguerie”.

@angele_vl #collage avec @ Angèle son original - Angèle

Perturbée par une telle similitude entre elle et la création artificielle, elle reste naturellement inquiète des dérives de l’IA : “Je ne sais pas quoi penser de l’intelligence artificielle, j’ai peur pour mon métier”, indique-t-elle.

Une telle inquiétude ne l’a pas empêché de se prêter au jeu en reprenant quelques couplets de cette fausse chanson d’elle sur sa chaîne TikTok.


COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef