« Je suis complètement anéanti » : la réaction émouvante d'Alain Delon suite à la disparition de son ami Jean-Paul Belmondo

4 022partages

Suite au décès de Jean-Paul Belmondo ce lundi 6 septembre, les hommages se multiplient. Parmi eux, Alain Delon a souhaité exprimer sa vive émotion après le décès de son ami dans un témoignage vibrant.

Ce lundi 6 septembre, le monde a perdu l’une des plus grandes figures du cinéma français. Jean-Paul Belmondo, l’homme aux 80 films, a été hospitalisé pour une grande fatigue générale en début d’année, et est décédé à son domicile à l’âge de 88 ans. Depuis sa disparition, les témoignages se multiplient pour rendre hommage à ce monstre du cinéma.

À voir aussi

Parmi ces témoignages d'affection, Alain Delon a dévoilé sa grande émotion suite à la disparition de son ami.

« Je suis complètement anéanti. Là, je vais essayer de m’accrocher pour ne pas faire la même chose dans cinq heures… Remarquez, ce serait pas si mal si on partait tous les deux ensemble. C’est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans. On a fait le cinéma français tous les deux, lui et moi, on est deux icônes du cinéma français, on ne peut pas parler de l’un sans parler de l’autre », a confié l’acteur, très touché.

Crédit photo : AFP

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Jean-Paul Belmondo et Alain Delon étaient très amis, et leur petite rivalité n’a jamais entaché les liens forts qui les unissaient. Les deux légendes du cinéma ont joué ensemble pour la première fois dans le film « Sois belle et tais-toi », et ne se sont plus jamais quittés.

« Ils sont diamétralement opposés, ce qui les rend complémentaires et, en même temps, extrêmement proches l’un de l’autre. C’est très curieux deux acteurs qui, comme eux, ont à la fois tout et rien à voir avec l’autre », a affirmé le réalisateur Patrice Leconte.

« Ça me fait un mal fou »

Crédit photo : Abacapress

Jean-Paul Belmondo et Alain Delon ont ensuite continué leur carrière cinématographique en parallèle, et étaient considérés comme les deux derniers monstres du cinéma français encore en vie. Pendant 60 ans, ils sont restés très proches.

« Je suis fracassé. Cela fait 60 ans qu’on se connaissait, qu’on travaillait ensemble, qu’on était proches l’un de l’autre. Ça me fait un mal fou. Il touchait tout le monde, sensibilisait les foules avec une force comique exceptionnelle et un physique irremplaçable. Il reste présent dans notre cœur, et c’est le plus important », a confié Alain Delon.

Un hommage national sera rendu à Jean-Paul Belmondo ce jeudi 9 septembre, aux Invalides.

Source : Huffington Post