Daniel Craig : 10 choses à savoir sur l'interprète de James Bond

Daniel Craig a vu sa carrière prendre de l’élan en donnant la réplique à Angelina Jolie dans Tomb Raider, sa première incursion outre-Atlantique. Mais c’est bel et bien dans son pays natal, l’Angleterre, que sa carrière va connaître un succès planétaire. En 2005, il est officiellement désigné pour succéder à Pierce Brosnan dans la peau du célébrissime agent britannique James Bond.

Depuis, Daniel Craig mène une carrière éclectique entre films à gros budget et films plus intimistes pour le compte de grands réalisateurs. En fin d'année, on retrouvera l'acteur pour son dernier film dans la peau de James Bond, No Time To Die/ Mourir peut attendre. Nous vous proposons de découvrir 10 choses à savoir sur Daniel Craig.

À voir aussi

Crédit : Columbia Pictures/ EON Productions

Daniel Craig a des origines françaises

Daniel Wroughton Craig est né à Chester, en Angleterre, en 1968 non loin de la frontière avec le Pays de Galles. Il a grandi tout près, dans la petite ville de Frodsham. Son père, Timothy John Wroughton Craig, travaillait dans la marine marchande, tandis que sa mère, Olivia Williams était professeure d’art.

A priori, Daniel Craig est bel et bien Britannique, mais il a aussi des origines françaises, plus particulièrement de la Drôme. Cocorico! En 1685, Louis XIV révoque l’édit de Nantes promulgué par Henri IV en 1598. Cet édit de tolérance ‘permettait’ de mettre fin aux guerres de religion en France et d’accorder des droits aux protestants.

À Beaumont-lès-Valence (dans la Drôme), Daniel Chamier est consacré pasteur un an plus tard, en 1686, comme son père Daniel Chamier et son grand-père avant lui, Adrien Chamier. Les Chamier sont les ancêtres directs de Daniel Craig à la dixième génération.

Après la révocation de l’édit de Nantes, Daniel Chamier fils émigra à Londres où il finira sa vie. D’après les recherches effectuées sur les origines de l’acteur, les Chamier étaient pasteurs de père en fils, à Montélimar mais aussi à Romans. De plus, la plupart des Chamiers se sont réfugiés aux Pays-Bas, en Suisse et en Angleterre. James Bond a ainsi un peu de France qui coule dans ses veines.

Daniel Craig est passionné de science-fiction et de Star Trek

On connaît surtout Daniel Craig pour ses apparitions musclées dans la franchise James Bond et ses rôles d’action dans les blockbusters. Ce que l’on sait moins, c’est que l’acteur est un passionné de science-fiction.

Daniel Craig aura touché du doigt son envie dans les films À la croisée des mondes : La Boussole d’or (2007) et Cowboys et Envahisseurs (2011) qui n’ont pas rencontré de succès critique et public.

La franchise James Bond lui offre de nombreuses possibilités au cinéma. L’acteur tente sa chance et en 2007, il déclare dans les médias souhaiter tourner dans un film Star Trek. Malheureusement pour Craig, cette annonce est tombée dans l’oreille d’un sourd. Au même moment, J. J Abrams développe son film Star Trek qui sortira en 2009, ainsi que des suites, sans jamais que Daniel Craig figure au casting.

Daniel Craig a refusé de faire la promotion d’un film

Dream House. Crédit : Universal Pictures

C’est assez rare pour être souligné. En règle générale, les acteurs sont tenus, par leur contrat, de participer à la promotion d’un film. Le défendre pour pousser les spectateurs à foncer au cinéma. Certains acteurs comme Anthony Hopkins, Jack Nicholson ou même Joaquin Phoenix n’aiment pas participer à ce genre de choses, préférant compter sur la curiosité du public. Dans le cas de Daniel Craig, c’est pour toute autre chose.

Daniel Craig participe aux promotions. Mais quand ce fut au tour du film Dream House, qu’il partageait avec Rachel Weisz, les deux acteurs et leur réalisateur, Jim Sheridan, ont tout simplement refusé de promouvoir le film.

La production de Dream House fut chahuteuse et difficile. Aussi, alors que les critiques dévoilent leur avis sur le film, Dream House se fait tout bonnement incendier par les journalistes. Le trio de tête décide ainsi de ne pas aller défendre un film qui se fait détruire par les critiques du monde entier et préfère passer à autre chose. Le public suivra les journalistes et le film rencontrera un échec au box-office.

Daniel Craig est un acteur généreux

Daniel Craig est un acteur plutôt discret. On le voit ainsi peu sur les plateaux de télévision. Et ce n’est pas pour parler d’œuvres caritatives qu’il dérogera à la règle. Pourtant, Daniel Craig est très investi dans certaines œuvres.

Lors de la 21-ème cérémonie annuelle Gypsy of the Year organisée par la Broadway Cares/ Equity Fights AIDS, l’acteur a levé 1550000 dollars contre le Sida (1,3 million d’euros). Daniel Craig est aussi un activiste des droits sociaux. Il est impliqué avec l’association S.A.F.E Kenya qui, par le théâtre de rue, combat les problèmes sociaux.

Fidèle à lui-même, l’acteur n’en fait pas état dans les médias et opère plutôt dans l’ombre.

Daniel Craig a d’abord refusé James Bond

Cette anecdote paraît si étonnante aujourd’hui tellement Daniel Craig a marqué de son empreinte l’interprétation réussie de James Bond. Pourtant, au début, l’acteur n’est pas chaud pour interpréter l’agent 007. Il faut dire que c’est une sacrée pression sur les épaules. En 2004, les producteurs de James Bond proposent le rôle phare et tant convoité à Daniel Craig.

L’acteur leur a laissé une bonne impression dans le film Layer Cake. Barbara Broccoli tombe sous le charme de son jeu et en fait son favori. Mais Daniel Craig refuse d’abord la proposition. « Je ne dis jamais oui avant d’avoir lu le scénario », avait-il raconté.

Alors que Pierce Brosnan avait été évincé en 2004, au grand dam des fans, c’est bien lui qui, en personne, ira convaincre Daniel Craig d’accepter le rôle. Plutôt classe. De plus, Craig a pu compter sur un scénario solide. Un an plus tard, l’annonce est dévoilée et Craig est officiellement intronisé en nouvel agent Bond.

Daniel Craig a vivement été critiqué pour James Bond

Skyfall. Crédit : Columbia Pictures/ EON Productions

Mais ça, c’était avant que les détracteurs de l’acteur ne découvrent à quel point Daniel Craig incarne avec brio, force et caractère l’agent 007 lors du premier volet, Casino Royale (2006). Cette époque, qui aurait dû être festive, s’est finalement transformée en déferlante de haine et de critiques.

À l’annonce de l’intronisation de Daniel Craig en James Bond, des critiques sévères ont fusé dans les médias. L’industrie comme les fans de la franchise s’en sont pris aux producteurs, Broccoli inclus, et à EON Production et Sony Pictures d’avoir refusé Pierce Brosnan pour un dernier round et d’avoir choisi Daniel Craig à sa place.

Avant même de découvrir sa performance à l‘écran, beaucoup pensent que l’acteur n’est pas taillé pour le rôle. On lui reproche sa petite taille (1,78m), d’être blond aux yeux bleus, d’avoir une carrure développée et de manquer cruellement de charme et de charisme. Les journaux ne sont pas en reste et le qualifient de « James Bland », soit « James le fade » en français. Enfin, par-dessus tout, les fans menacent de boycotter la sortie de Casino Royale. Un site est d’ailleurs créé pour renforcer ce boycott.

Les fans suggérèrent, en vain, les noms de Clive Owen, Hugh Jackman, Eric Bana ou encore Colin Farrell pour le remplacer. Mauvaise pioche pour les détracteurs de Craig, Casino Royale et la performance de l’acteur sont encensés. Craig fait désormais partie des chouchous du public, son charme n’est plus remis en question et il est considéré comme l’un des meilleurs Bond de la franchise.

Daniel Craig est un passionné de sport

Pour les tournages des James Bond, Daniel Craig a besoin de suivre un régime strict et d’être en bonne condition physique. L’acteur a déjà, par le passé, fait référence aux conditions difficiles de tels tournages nécessitant d’être en forme à chaque instant. Daniel Craig avait ainsi choqué certains en disant : « Je préfère briser ce verre et me taillader les veines plutôt que de penser à un cinquième James Bond », lors d’en entretien avec le média anglais Time Out. L’acteur était épuisé par le tournage et souhaitait faire une pause.

En revanche, Daniel Craig apprécie beaucoup regarder le sport à la télévision. Le football en particulier. Daniel Craig est un fervent supporter de Liverpool. Il suit aussi avec plaisir le rugby, sport qu’il pratiquait lorsqu’il était à l’université. L’acteur jouait dans l’équipe de Hoylake RFC.

Daniel Craig s’est blessé plusieurs fois

En partie à cause des nombreuses critiques négatives à son encontre lorsqu’il est annoncé comme nouvel interprète de James Bond, Daniel Craig souhaite réaliser lui-même ses cascades. Mais l’acteur désire aussi faire plaisir au public afin que les cascades soient les plus réalistes possible.

Daniel Craig ne s’est jamais vanté d’être de la trempe d’un Tom Cruise, Jason Statham ou autre acteur réalisant ses cascades même les plus folles, mais il a le mérite de mettre la main à la pâte. « Dans un James Bond, on fait les choses en vrai, et on ne les fait pas à moitié », avait-il déclaré. Pour sa première entrée dans le bain James Bond, Daniel Craig a été sévèrement blessé sur Casino Royale. Durant une scène de bagarre, l’acteur se prend en pleine face le coup de poing d’un de ses collègues.

Le résultat n’est pas beau à voir, Craig finit la bouche en sang et deux dents cassées. Afin de poursuivre le tournage, les producteurs ont fait appel en urgence à son dentiste pour lui poser des jaquettes dentaires. Dans les volets suivants, l’acteur se froissera une côte, se coupera au doigt et recevra huit points de suture au visage pendant le tournage de Quantum of Solace. Tandis que sur Skyfall, Craig se fera une entorse au poignet. Être agent secret, ce n’est pas de tout repos.

Daniel Craig n’a pas apprécié son passage dans Tomb Raider

Tomb Raider. Crédit : Paramount Pictures

En 1991, à tout juste 23 ans, Daniel Craig sort diplômé de la prestigieuse Guildhall School of Music and Drama. Durant les années 1990, Daniel Craig apparaît dans des séries britanniques avant de se faire un nom au cinéma.

En 2001, Daniel Craig entame une carrière aux États-Unis. La même année, il donne la réplique à Angelina Jolie dans Lara Croft: Tomb Raider qui lui permet d’étendre sa popularité. Le Britannique doit ainsi prendre l’accent américain, tandis qu’Angelina Jolie l’Américaine doit adopter l’accent anglais.

Le film marche plutôt bien dans le monde, notamment grâce aux succès du jeu vidéo dont le film est tiré, mais aussi grâce à l’aura de Jolie, véritable star à l’époque. Tout semble réuni pour plaire à Daniel Craig.

Pourtant, l’acteur avouera plus tard ne pas avoir vécu une bonne période pendant le tournage. Il qualifiera même cette première expérience américaine sur Tom Raider « d’horrible et ennuyeuse ».

L’acteur aura de quoi se rattraper plus tard puisque ce rôle lui offrira de collaborer avec Sam Mendes (Les Sentiers de la Perdition, 2002), Matthew Vaughn (Layer Cake, 2003) et Steven Spielberg (Munich, 2005) avant de devenir l’espion 007.

Daniel Craig forme un couple d’action avec Rachel Weisz

Avant d’être mariés, les deux acteurs poursuivaient chacun de leur côté leur carrière foisonnante et leur vie de famille. Daniel Craig était marié à la comédienne écossaise Fiona Loudon avec qui il a eu une fille en 1992. Tandis que Rachel Weisz cartonnait dans La Momie (1999) au côté de Brendan Fraser, avant d’entamer une relation avec le réalisateur américain Darren Aronofsky avec qui elle aura un garçon.

Le futur couple se connaît depuis plus d’une décennie déjà mais ne franchira le pas qu’en 2010. Un an plus tard, Daniel Craig et Rachel Weisz se diront ‘oui’ lors d’une cérémonie intime à New York et accueilleront leur premier enfant en 2018. Tandis que l’un cartonne dans la peau de James Bond, l’autre navigue entre Jason Bourne et dans quelque temps en tant que Melina Vostokoff, alias Iron Maiden chez le Black Widow de Marvel. Un couple d’action.

Plus d'articles
À lire aussi