Gal Gadot victime d'attaques haineuses pour son rôle de Cléopâtre au cinéma

Depuis l’annonce de sa présence au casting d’un film sur la reine d’Égypte légendaire, l’actrice israélienne est en première ligne d’attaques antisémites.

Gal Gadot. Crédit : Kathy Hutchins/ Shutterstock.

Publicité

Certains internautes n’ont pas vu d’un très bon œil l’idée d’engager Gal Gadot, blanche et juive, pour incarner la célèbre reine d’Égypte. Selon leurs dires, Cléopâtre était noire de peau et non blanche de peau. Une hérésie de la part de Hollywood, habitué aux scandales entourant l’origine et l’ethnicité d’une personnalité gommées au profit du « whitewashing » (caster des acteurs blancs pour des rôles historiques de personnalités de couleur).

Comme nous vous l’avions mentionné dans notre article, Gal Gadot a reçu un déferlement de critiques sur Twitter.

Une flopée de critiques

Par ailleurs, les critiques et messages haineux n’ont rien à voir avec son talent d’actrice pour le rôle. Certains pointant simplement ses origines juives et son passif au sein de l'armée israélienne : « Je ne déteste pas Gal Gadot parce que c’est une femme, je la déteste parce qu’elle est sioniste », écrit un internaute sur Twitter.

Si le débat divise les historiens quant à l’origine exacte de la reine Cléopâtre, les internautes y vont de leur avis très personnel. Certains préférant une actrice plus métissée, comme le déclare la romancière Morgan Jerkins : « Je suis sûre que Gal Gadot va livrer une prestation formidable en tant que Cléopâtre. Cependant, personnellement, j’aimerais une Cléopâtre plus foncée », écrit-elle sur le réseau social Twitter.

Dans une compilation de tweets haineux, l’Union des étudiants juifs de France a publié et dénoncé les nombreux messages de haine à l’encontre de Gal Gadot.

« Quand Gal Gadot va-t-elle mourir ? »

« Tu as tout ruiné, je te déteste »

« Crève »

Compilation de tweets haineux répertoriés par l'UEJF. Crédit : UEJF/ Twitter.

Gal Gadot est depuis quelques années la cible de critiques depuis son soutien à l’armée d’Israël il y a six ans. La comédienne et la réalisatrice Patty Jenkins n’ont pour l’instant pas répondu aux critiques.

Vous pourrez retrouver le duo au cinéma dans le deuxième volet de Wonder Woman 1984 en décembre prochain.

Plus d'articles