Harry Potter : connaissez-vous l'histoire déchirante de Crockdur, le chien de Hagrid qui a marqué les fans ?

Bouton whatsapp

Les fans de la saga Harry Potter n’auront aucun mal à reconnaître Crockdur, le chien de Hagrid dans la série de films. Mais peu d’entre eux savent que le chien avait connu une histoire tragique avant de rejoindre le cinéma.

Hugo, le prédécesseur de Monkey dans Harry Potter. Crédit : Warner Bros.

À voir aussi

Julie Tottman, dresseuse d’animaux pour le cinéma, a officié durant plus de dix ans sur la saga Harry Potter. Entre 2000 et 2011, la dresseuse en chef des animaux sur les films du sorcier à lunettes, a dressé plus de 250 animaux : des chats, des chiens, des hiboux ou encore des araignées.

Parmi ces acteurs à pattes, se trouvait Monkey, un chien plus connu sous le nom de Crockdur auprès des fans. Ce mâtin napolitain a interprété le chien de Hagrid sur plusieurs films, à partir du quatrième volet, devenant l'un des animaux cultes de l’univers magique, au même titre que la chouette Edwige.

Dans un livre qu’elle a écrit, Rescue Me, Julie Tottman raconte le destin incroyable du canidé. C’est dans une association de protection des animaux que la dresseuse a rencontré Monkey (qui s’appelait Hercule au départ) quelques semaines seulement avant le début du tournage de Harry Potter et la Coupe de feu.

Crockdur, un chien maltraité et abandonné

Lorsque Julie Tottman a rencontré Monkey pour la première fois, elle a découvert un chien en piteux état, maltraité et affamé après avoir été abandonné par son maître au motif qu’il était agressif. Au premier abord, Monkey n’était pas le mâtin napolitain tant recherché adapté pour un tournage avec des enfants.

« Il était incroyablement maigre, comme un sac d'os [...] Cela m'a brisé le cœur de voir à quel point il a dû être affamé et abandonné par ses anciens propriétaires », écrit la dresseuse dans son livre.

Pourtant, c’est un tout autre visage que la dresseuse a observé. Contrairement à la réputation qui lui collait aux pattes, Monkey transpirait la joie de vivre et la gentillesse. Ni une ni deux, Julie Tottman décidait de l’emmener avec elle afin de lui donner une nouvelle vie. La dresseuse savait qu’elle avait fait le bon choix : « Il m'a regardé avec une telle gentillesse que j'ai immédiatement su que tout ce que j'avais entendu sur son côté agressif devait être faux. Je me suis rendu compte que c'était un chien qui voulait juste être aimé ».

Une seconde vie dans le cinéma pour Monkey

Monkey dans la saga Harry Potter. Crédit : Warner Bros. 

Un nouveau défi commençait alors pour Julie et Monkey : le dressage. D’après les dires de la dresseuse, il faut compter près de 12 semaines entre la rencontre du chien « avant de l'emmener sur le plateau, en commençant par établir une relation simple avant de passer aux ordres simples et, enfin, aux mouvements spécifiques dont il aurait besoin pour le film. La Coupe de Feu a démarré en moins de la moitié de ce temps », précise-t-elle dans son livre.

En six semaines chronos, Monkey est pourtant devenu un chien de cinéma et la mascotte du casting. « C'était un gros chien maladroit qui avait le don de vous faire rire », se rappelle Julie Tottman au détour d’une anecdote durant laquelle Monkey s’était jeté sur un automate en forme de dragon.

Mission réussie pour la dresseuse et Monkey qui a découvert les joies d’une nouvelle vie faite d’amour et de gentillesse.

En 2013, le chien est décédé et un hommage lui est rendu continuellement dans les studios Harry Potter de Londres. « Sa personnalité transparaît à l'écran. Même si nous avons dû lui dire adieu, je sais qu'il vivra pour les fans et les personnes qui se souviennent de lui, et pour moi, c'est ça la vraie magie », conclut sa dresseuse.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter