Jason Momoa : 10 choses à savoir sur l'acteur d'Aquaman

Jason Momoa est devenu en une décennie un acteur demandé et apprécié du public. Alors qu’il fait ses débuts à la télévision avec Alerte à Malibu ou Stargate: Atlantis, c’est en 2010 qu’il se fait remarquer dans la série phénomène Game of Thrones. Depuis, l’acteur connaît une carrière prolifique et incarne désormais le personnage d’Aquaman.

Jason Momoa est un grand gaillard qui plaît au public. Derrière sa carrure athlétique et imposante, l’acteur veut prouver qu’il est bien plus que cette image réductrice. C’est ainsi qu’il apparaît dans des séries télévisées ambitieuses (See, The Red Road ou Frontier) et commence à se forger une carrière solide avec Aquaman chez DC et le très attendu Dune.

À voir aussi

Avant de le découvrir dans le rôle de Duncan Idaho dans l’œuvre de science-fiction de Denis Villeneuve, nous vous proposons 10 choses à savoir sur Jason Momoa.

Braven. Crédit : Saban Films/ Netflix

Jason Momoa est un passionné de sports extrêmes

Si vous suivez Jason Momoa sur Instagram ou sa chaîne Youtube, vous verrez que l’acteur est un grand passionné de sports extrêmes. En particulier l’escalade. C’est simple, durant son temps libre, l’acteur pratique ce sport dont il ne tarit pas d’éloge: « l’escalade m’a trouvé, cela m’a béni et j’en suis tombé amoureux ».

Tellement amoureux qu’il a initié toute sa petite famille. Ses deux enfants ont été entraînés dans la passion de leur père et présentent déjà des qualités indéniables.

Il faut dire que papa Momoa s’entoure des plus talentueux. C’est avec le grimpeur et alpiniste professionnel Jimmy Chin, aussi réalisateur du documentaire Free Solo, que Jason Momoa s’entraîne. C’est d’ailleurs ce dernier qui a remis l’Oscar du meilleur documentaire à Chin en 2018.

Une bonne façon de retourner l’appareil. L’acteur possède également sa propre ligne de produits et accessoires d’escalade en partenariat avec l’entreprise So iLL.

Par ailleurs, l’acteur ne s’arrête pas là puisqu’il pratique le vélo en montagne ou le snowboard. Aussi, en bon Hawaïen qu’il est, Jason Momoa pratique assidûment le surf. Malgré son physique imposant, Jason Momoa explique pourtant qu’il ne va jamais à la salle de sport.

« Il est parfois très difficile de simplement s’entraîner. C’est monotone et vous pouvez rester coincé dans une ornière…», avouait-il à Men’s Health UK en 2016. Notre Aquaman préfère le sport au grand air.

Jason Momoa et sa cicatrice

Sweet Girl. Crédit : Netflix

Cette cicatrice sur l'un de ses sourcils, si reconnaissable, participe à son look iconique de dur à cuire. Pourtant, cette marque n'est pas le signe d'une blessure due à sa passion pour les sports extrêmes. Elle revêt en réalité un moment assez sombre pour l'acteur.

Beaucoup de spéculations ont été faites sur l'origine de sa cicatrice. Mais en 2011, pour le site Access Hollywood, Jason Momoa avait enfin révélé d'où elle provenait.

En 2008, Jason Momoa se trouvait dans un bar à West Hollywood.

Une bagarre a éclaté et l'acteur s'est retrouvé au beau milieu du chaos. « Un type m’a fracassé un verre de pinte au visage. J’ai eu un peu plus de 140 points de suture au visage. [...] Mais plus rien ne pousse à cet endroit ». Jason Momoa pense que la personne faisait partie « d’une initiation de gang ».

Une histoire qui aurait pu très mal se finir et dont la cicatrice fait désormais partie du physique de l’acteur. Néanmoins, Jason n’est pas dérangé par ce petit souci esthétique car « cela a aidé à obtenir ces rôles de vilains » et enfin permis de casser son image de « joli garçon » qui lui collait autrefois et l’empêchait d’accéder à des rôles variés.

Jason Momoa est un explorateur de la Terre

Jason Momoa ne cesse de vouloir prouver qu’il est bien plus qu’une belle gueule. L’acteur, qui a grandi au milieu de la nature, est très attaché à ses racines et son île et a même parcouru le monde. « J’ai grandi dans le Midwest. Je suis élevé pour penser, pour utiliser mon cerveau », disait celui qui préférerait qu’on le prenne un peu plus au sérieux.  

Alors qu’au début des années 2000 Jason Momoa n’est pas heureux avec sa carrière (il regrette sa période Alerte à Malibu pour laquelle il gardera un mauvais souvenir), l’acteur plaque tout. Il pense même à se retirer de l’industrie faute d’agent. Il décide alors de se ressourcer et d’aller explorer notre planète.

Passionné de peinture, il se rendra à Paris pour y prendre des cours, puis au Tibet où il deviendra Bouddhiste.

Il expliquera ce besoin dans une vidéo très personnelle pour Carhartt: « Je voulais voir le monde grimper. J’avais envie de la route, du sauvage. Je voulais sortir et tout explorer. Camper, faire du feu, jouer de la musique, raconter des histoires… vivre dans la terre, manger des crackers et des sardines. J’étais un sac à poussières, sans aucun souci au monde. J’ai emballé ma vie et l’ai mise sur mon dos, libre d’errer partout du Tibet à la France, l’Italie, le Japon, partout aux USA. Mes voyages ont fait de moi un étudiant de la vie. D’une manière ou d’une autre, ce chemin m’a conduit à un carrefour et au bout de cette route, la comédie m’a trouvé… elle m’a séduit ».

Jason Momoa n'est pas fan de technologie 

Plutôt surprenant alors que l’acteur fait partie de l’industrie du cinéma et de la télévision, tout comme sa femme Lisa Bonet. Pourtant, le couple a choisi d’éloigner leurs enfants (de 14 et 13 ans) des médias. Jason et sa femme préfèrent sensibiliser leurs enfants à la Terre, la nature et leur importance.

Dans leur ranch, les Momoa vivent pieds nus au plus près des animaux de leur ferme et de la nature, bien loin de la télévision. «Beaucoup de gens posent la question ‘Aimez-vous la télévision?’ mais nous ne possédons pas de télévision, racontait l’acteur en 2011. Les gens ont normalement des téléphones portables, des e-mails, des ordinateurs et une télévision. Je n’en ai aucun. En ces temps, cela est considéré comme barbare dans un monde civilisé».

Avec les années, Jason Momoa et sa femme ont allégé leurs interdictions (d’où les réseaux sociaux de l’acteur) et admettent apprécier regarder le Saturday Night Live de temps en temps.

Jason Momoa était trop convaincant en Khal Drogo

Game of Thrones. Crédit : HBO

En effet, l’acteur était très bien dans son rôle de guerrier Dothrakis dans Game of Thrones. Tellement, que cela lui a causé quelques désagréments. Après son passage dans la série phare, on peut penser que l’acteur croulait sous les diverses demandes des studios et de la télévision. Nada, rien, au grand dam de l’acteur.

Lors de l’une de ses premières interviews chez Jimmy Fallon, Jason Momoa racontait qu’il vivait un véritable calvaire pour trouver de nouveaux rôles.

La raison? La majorité des personnes (et donc des professionnels de l’industrie) pensaient qu’il ne parlait pas un mot d’anglais.

L’acteur s’exprimait exclusivement en Dothrakis (une langue inventée) dans Game of Thrones. Jason ne comprenait pas ce rejet et manque d’envie de l’industrie. Jusqu’au jour où l’humoriste américain Fred Armisen, de la série Portlandia, a révélé que Momoa parlait bel et bien anglais, étant natif d’Hawaï. Un soulagement pour Jason Momoa.

Jason Momoa est engagé pour la planète

On ne peut pas être Aquaman et ne pas se soucier de l’état de nos océans. Pourtant, chez Jason Momoa rien n’est marketing. L’acteur est un vrai citoyen écolo soucieux de notre planète. Afin de réduire l’utilisation du plastique à usage unique qui ne désemplit pas, Jason Momoa a lancé sa propre marque de bouteille en conserve. Appelée Mananalu, l’entreprise de Jason Momoa a été fondée en Avril 2019 et met en vente des bouteilles 100% recyclables.

« Moins de 9% du plastique est recyclé et seulement 3% des bouteilles en plastique à usage unique jetées sont recyclées en un nouveau produit. Au mieux, elles vont à la décharge. Au pire, c’est dans les océans », indique Mananalu sur son site internet. Lors du lancement de sa conserve, Jason Momoa ajoutait: « Environ 75% de tout l’aluminium qui a déjà été utilisé est encore en circulation aujourd’hui, et il est 100% recyclables. Vous buvez la canette, et dans environ 60 jours, elle sera de retour ». Un geste très louable pour l’acteur qui souhaite faire diminuer le plastique et la pollution de nos océans.

Jason Momoa est un passionné de musique

Jason Momoa joue de la guitare et a déjà rencontré l’une de ses idoles, Slash, le guitariste emblématique de Guns N Roses, le temps d’une interview. Récemment, c’est à la basse qu’il s’est mis en prenant des cours auprès du grand Les Claypool. «Je joue de la guitare et de la batterie et j’apprends le piano avec ma fille», racontait-il.

En termes de musique, Jason Momoa est un fan de rock. En 2020, il se voit l’honneur de jouer dans le clip d’une autre de ses idoles, Ozzy Osbourne. Dans le clip, Scary Little Green Men, Jason interprète une version d’Ozzy, chanteur et leader charismatique et décalé.

« Je suis vraiment honoré qu’Ozzy et Sharon [Osbourne] m’aient fait confiance pour faire les promos de la vidéo et je suis béni. Je n’aurais jamais pensé un instant qu’un de mes dieux -quand j’étais petit Black Sabbath- me demande de jouer dans son clip, c’était incroyable. J’étais ‘Oh que oui’, oui je le ferais pour toi n’importe quand mon pote ». Et c’est ainsi que l’un des rêves de Jason Momoa se réalisa.

Jason Momoa et ses origines hawaïennes

Aquaman. Crédit : Warner Bros.

Jason Momoa est fier de ses origines hawaïennes et polynésiennes. Très régulièrement, l’acteur évoque son État d’origine, Hawaï, dans lequel il y est né le 1er Août 1979. Mais alors âgé de six mois, ses parents, Coni et Joseph Momoa, divorcent. Jason part avec sa mère sur le continent, à Madison County, dans l’Iowa.

Après l’équivalent américain du bac obtenu, Jason retourne sur son île natale pour y intégrer l’Université d’Hawaï, mais aussi pour renouer avec son père. Jason Momoa reste très attaché à ses racines. En 2019, pour CNN, l’interprète d’Aquaman disait «C’est ma maison. Je suis hawaïen. C’est ma nationalité».

Des racines qu’il a jusque dans la peau. Comme on peut le voir nettement dans Aquaman, Jason Momoa porte un tatouage d’origine polynésienne sur l’avant-bras gauche. Ces rangées de triangles représentent en fait des dents de requin, le gardien de la famille Momoa. Ainsi, lorsque notre Aquaman est dans l’eau, l’acteur est supposé indiquer aux requins qu’il est un des leurs.

Jason Momoa et les comics

Jason Momoa s’est fait connaître du grand public grâce à Game of Thrones, mais c’est surtout son rôle d’Aquaman, personnage de chez DC, qui l’a fait exploser à Hollywood. Avant de devenir le roi des mers que l’on connaît désormais, c’est un autre héros de comics que Jason Momoa avait interprété au cinéma.

En 2011, il est choisi pour prêter ses traits à Conan le Barbare (Conan the Barbarian dans la nouvelle version) dans le remake du même nom. Il succède ainsi à Arnold Schwarzenegger qui l’avait précédé en 1982. Le film est un échec. Plus tard, il remplace l’acteur Luke Evans pour le rôle principal Eric Draven de The Crow, autre œuvre tirée d’un comics, mais le remake de 1994 est bloqué. Depuis, plus aucune nouvelle du projet et c’est finalement chez DC que Jason Momoa réussi brillamment sa carrière.

Jason Momoa a fondé sa propre société de production

Jason Momoa est un artiste ambitieux. Outre son envie de figurer dans des œuvres respectables et ambitieuses (il sera prochainement à l’affiche de Dune de Denis Villeneuve), Jason Momoa souhaite aussi donner la parole aux artistes. Ceux qui n’auraient pas la même chance que lui dans l’industrie compliquée du cinéma.

C’est ainsi qu’en 2010, Jason Momoa a fondé sa société de production Pride of Gypsies. «J’ai des tonnes d’écrivains, d’amis, de réalisateurs, d’acteurs incroyables… et nous nous réunissons et tournons des films. C’est ce que nous voulons faire. Nous aimons raconter des histoires», racontait-il simplement au Huffington Post.

D’ailleurs, quand il ne tourne pas, Jason Momoa est entièrement consacré à sa société. Grâce à cela, il a acquis quelques notions de réalisation qu’il a mise en œuvre dans son premier film, Road to Paloma, un thriller dramatique qu’il a écrit et dans lequel il joue au côté de sa femme. Une façon de faire intimiste qui n’a pas empêché l’acteur de décliner un rôle dans Les Gardiens de la galaxie.