L'avortement première «cause de mortalité» dans le monde ? Cette séquence de CNews crée la polémique

Bouton whatsapp

Avant le cancer et le tabac, quelle est la première cause de mortalité au monde ? Selon une image partagée par CNews, l’avortement serait en tête de liste. Retour sur cette séquence polémique.

Pour CNews, mortalité rime avec IVG. Un constat déplorable. Rappel des faits : le 25 février 2024, la chaîne de télévision a diffusé un graphique à l’écran indiquant que l’avortement était la première cause de mortalité dans le monde avec plus de 73 millions d’IVG par an. En dessous, figuraient des causes de mortalité comme le cancer avec 10 millions de décès ainsi que le tabac avec 6,2 millions de décès.

Crédit : CNews

Crédit : CNews

Une propagande “anti-IVG” qui a très rapidement fait réagir la Toile. Ainsi, de nombreux internautes ont déclaré sur la plateforme X : “Ces propos sont indignes. Plus que jamais, l’inscription de l’IVG dans la Constitution engagée par Emmanuel Macron est une avancée essentielle”, a déclaré Frédéric Valletoux, le ministre délégué en charge de la Santé. Face à la polémique qui s’est amplifiée sur la Toile, l’Arcom, l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, a été saisie.

Crédit : X

Les excuses publiques de la chaîne

Ce 26 février, la chaîne CNews s’est excusée par l’intermédiaire de son animatrice phare, Laurence Ferrari. Ainsi, elle a indiqué qu’il s’agissait d’une “erreur qui n’aurait pas dû se produire. CNews présente ainsi ses excuses auprès de toutes les femmes avec une pensée particulière pour celles dans le monde qui luttent pour obtenir le droit à disposer de leur corps et à toutes celles qui ont perdu la vie faute de pouvoir avoir accès à l’IVG”. Avant de préciser : “Il est absolument impossible de comparer ces chiffres (du nombre d’IVG) et de les mettre en miroir de ceux de la mortalité liée au cancer ou au tabac.”

La journaliste a ajouté un mot personnel : “À titre personnel, j’ajoute que cette loi est très importante pour moi et j’espère que ce droit sera inscrit dans la Constitution.” Pour rappel, la chaîne appartient à l’homme d’affaires conservateur, Vincent Bolloré.

 Crédit : iStock

Source : Libération
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
*En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Ava Skoupsky

Après plusieurs années au sein de grandes rédactions, Ava a choisi de parcourir le monde tout en vivant de sa passion : le journalisme web. En tant que journaliste free-lance et passionnée par l’univers lifestyle, elle a à cœur de traiter au mieux l’actualité. Au travers de ses voyages et expériences, elle cherche à dénicher les meilleurs sujets pour les lecteurs de Demotivateur. Son but ? Informer et divertir.