Le corps de l'acteur français Djédjé Apali, disparu depuis plus d'un an, formellement identifié

Il y a une dizaine de jours, nous partagions avec l’appel à témoins lancé par la police de Reims pour retrouver l’acteur Djédjé Apali, alors disparu depuis plus d’un an. Malheureusement, suite à l’enquête, le parquet a annoncé que les relevés effectués sur un dossier de suicide remontant à juillet 2019 permettaient d’identifier de manière formelle le corps du comédien.

Pour arriver à faire le lien entre ses deux affaires, les équipes du commissariat de Reims ont agi par recoupement en prenant comme critère la période temporelle. Après de longs jours de recherche, ils se sont aperçus qu’un dossier de mort violente qui avait eu lieu le 12 juillet 2019 en gare TGV de Bezannes, à seulement quelques kilomètres de la ville de Reims, où résidait l’acteur français. Une personne s’était jetée sous un train et n‘avait pas pu être depuis lors identifiée lors de l’autopsie. Et malgré l’enquête qui a suivi son cours, le nom de la victime n’avait pas été retrouvé.

Publicité

Crédit : France-Antilles

Une expertise qui enlève tous les doutes

Il y a quelques jours, face aux soupçons grandissants autour d’un lien entre la disparition et le suicide de la gare de Bezannes, une expertise odontologique a permis de comparer le dossier dentaire de Djédjé Apali avec les constatations faites sur le corps récupéré sur les rails en juillet 2019 et ainsi lever les derniers doutes : le cadavre est bien celui du comédien. Un résultat confirmé depuis par le procureur de la république de Reims, Matthieu Bourette. Dans la foulée, la famille a été contactée par la justice et un suivi par une association d’aide aux victimes a été mis en place. Aujourd’hui, la police locale effectue des vérifications pour s’assurer de manière certaine des circonstances du décès, mais a priori toutes les pistes laisse à un suicide.

« On veut savoir, autant que possible, un maximum de choses. Je le savais, mais je m’en suis souvenue encore plus quand je suis allée chez lui : mon frère notait tout, c’était quelqu'un de très ordonné. Donc dans les ordinateurs, dans sa boîte mail, on va trouver des choses, la police va trouver des éléments pour pouvoir travailler. On va finir par savoir. On veut savoir. Il écrivait beaucoup, il y a forcément des traces » déclarait Joëlle, la sœur de l’acteur au micro de Guadeloupe Première il y a quelques semaines.

Crédit : Christophe Clovis

Né en 1975 à Orléans, le comédien avait lancé sa carrière en 2004 avec sa première apparition sur le grand écran dans le film « Noir quand la lumière est éteinte » après avoir suivi une formation au Cours Florent. Cinq ans plus tard, il décroche le rôle principal dans « Après l’océan » d’Éliane de Latour avant de jouer Peter en 2013 dans « Jeune et Jolie » sous la houlette du réalisateur François Ozon. Dernièrement, il avait été visible aux yeux du grand public dans « Le Gang des Antillais » de Jean-Claude Barny, où il tient le premier rôle. Depuis plusieurs années, Djédjé Apali avait commencé à travailler sur l’écriture d’un roman qui racontait les destins croisés de jumeaux à cheval entre Paris et Abidjan, deux villes de ses patries d’origines (la France du côté de sa mère et la Côte d’Ivoire de côté de son père). Il s’est éteint à l’âge de 44 ans.

Source : France Info
Plus d'articles