COP26 : plus de 100 pays s'engagent pour enrayer la déforestation d'ici 2030

Bouton whatsapp

Lors du sommet mondial sur le climat, COP26, une centaine de pays dont la France, la Russie, les États-Unis, la Chine et le Brésil ont trouvé un accord commun pour enrayer la déforestation d'ici à 2030. Une initiative qui bénéficiera d'un financement public et privé de 19,2 milliards de dollars, soit 16,5 milliards d'euros. 

Ce mardi 2 novembre à l'occasion de la COP26 à Glasgow, plus de 100 pays, représentant plus de 85% des forêts de la planète, s'engagent à enrayer la déforestation d'ici 2030. Ces pays ont conclu un accord durant ce sommet mondial sur le climat. C'est ce qu'a annoncé le gouvernement britannique. 

À voir aussi

Parmi les signataires de cet accord, le Brésil, la Russie, les États-Unis, la Chine, l'Australie et la France. Parmi ces pays, douze dont la France s'engagent à investir 12 milliards de dollars (soit 10 milliards d'euros) de fonds publics entre 2021 et 2025. S'ajouteront ensuite 7,2 milliards de dollars (6 milliards d'euros) d'investissements privés et 1,5 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros) pour la protection du bassin du Congo

Crédit photo : Adobestock (Richard Carey). 

Objectif : limiter le réchauffement climatique à +1,5°C 

Cette initiative bénéficiera d’un financement public et privé de 19,2 milliards de dollars, soit 16,5 milliards d’euros. Une somme primordiale pour atteindre cet objectif de limiter le réchauffement climatique à +1,5°C selon le Premier ministre britannique, Boris Johnson. 

Crédit photo : Carl De Souza (AFP). 

Critiqué pour sa politique environnementale, le gouvernement brésilien a annoncé ce lundi 1er novembre lors de la COP26 “un objectif climatique plus ambitieux passant de 43% à 50% d’ici 2050”. L’Inde, quatrième émetteur de gaz à effet de serre derrière la Chine et les Etats-Unis, a annoncé un objectif de zéro émission nette pour 2070.

Par ailleurs, selon le communiqué de Downing Street, les dirigeants de plus de 30 institutions financières - dont Aviva, Axa et Schroders qui représentent plus de 8 700 milliards de dollars d’actifs mondiaux - s’engagent à éliminer les fonds investis dans les activités liées à la déforestation. Actuellement, 23% des émissions mondiales de gaz à effet de serre proviennent de l'agriculture et de l'industrie forestière. 

Source : COP26
Bouton whatsapp