La «porte des enfers» s'agrandit de jour en jour et c'est très mauvais signe, selon les chercheurs

Bouton whatsapp

En Sibérie, la fonte du pergélisol a créé un énorme gouffre surnommé “la porte des enfers”. D'une superficie de 87,6 hectares, cet abysse porte bien son nom.

À cause du changement climatique, les températures augmentent. Conséquence : le pergélisol fond. Aussi connu sous le nom de permafrost, le pergélisol est une couche de glace qui se forme sous la surface terrestre lorsque le sol se refroidit pendant l’hiver. Comme il ne se réchauffe pas en été, ce sol reste gelé pendant des années. Mais avec l’augmentation des températures, il fond, rendant la terre boueuse et instable, ce qui crée d’énormes gouffres.

C’est le cas en Sibérie. Dans les années 1970, le cratère de Batagaï s’est formé dans les hautes terres de Yana, au Nord-Est du territoire. Depuis, il progresse et s’agrandit dangereusement, selon une récente étude publiée dans la revue Science Direct. Il a reçu le nom de “porte des enfers”.

Crédit photo : @jivilyubya / X

Un gouffre sur 87,6 hectares

Jusqu’à présent, les scientifiques connaissaient l’existence de ce gouffre mais ils n’avaient jamais été en mesure de quantifier son expansion. D’après les éléments de l’étude, ce cratère s’agrandit d’un million de mètres cubes chaque année à cause de la fonte du pergélisol. Depuis les années 1970, il s’est agrandi d’environ 34,7 millions de mètres cubes.

Crédit photo : @nick_torgovkin / X

En moyenne, ce trou s’agrandit de 12 mètres par an. Il a augmenté de 200 mètres par rapport à 2014 et en 2023, ce gouffre couvrait 87,6 hectares et mesurait 990 mètres de long.

Les conséquences de la création de ce gouffre sont nombreuses. Le pergélisol enferme du méthane et du dioxyde de carbone en quantité, qui sont relâchés dans l’air, ce qui augmente les gaz à effet de serre. En moyenne, la fonte des glaces libère 4 000 à 5 000 tonnes de carbone organique par an, ce qui accélère le réchauffement climatique.

Le pergélisol est composé d’un tiers de sédiments et de deux tiers de glace fondue. Quand il fond, il altère la composition de l’eau, ce qui augmente les algues et diminue l’oxygène. Ce changement perturbe la vie aquatique, menace la biodiversité et affecte les communautés locales qui manquent de ressources pour leurs besoins quotidiens, comme l’agriculture et la pêche.

Un phénomène inquiétant qui agit comme un "cercle vicieux" selon les scientifiques mais qui pourrait se stabiliser et devenir "un terrain irrégulier caractérisé par des crêtes sablonneuses et des dépressions allongées remplies de sable".

La Terrre n'a pas encore livré tous ses secrets

Mais ce n'est pas la seule bizarrerie de notre planète. En effet, il existe de nombreux mystères encore non résolus sur Terre. Par exemple, le désormais célèbre "trou bleu" a été découvert il y a quelques années dans l'océan au large du Mexique et serait actuellement la cavité sous-marine la plus profonde au monde.

Photo aérienne du "Grand Trou Bleu". Crédit photo : Wikipédia

Et pour percer les secrets de la création, l'Homme a parfois imaginé des projets semblant sortis de la science-fiction, à l'image du trou le plus profond du monde, creusé en Russie et qui a permis de nombreuses découvertes.

Mais à l'inverse de ceux-ci, "la porte des enfers" a un écho bien plus sombre, de par son expansion et ce qu'elle annonce. Il n'appartient désormais qu'à nous de prendre les mesures nécessaires pour stopper sa progression.

Source : Science Direct

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.