Réchauffement climatique : les villes où vivre en France en 2050

Bouton whatsapp

En 2050, les conditions climatiques en France ne seront pas les mêmes. En effet, elles vont bouleverser nos habitudes. Quels sont les scénarios possibles ?

1. Impact du changement climatique sur les territoires français

Changement climatique Crédit : by-studio

À voir aussi

Le changement climatique perçu durant ces dernières années risque de gagner en fréquence et en intensité. Il peut s’étendre sur l’ensemble du territoire français. Il est ainsi primordial de prendre rapidement des mesures pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Le rapport du ministère de la Transition écologique sur « Le climat de la France au XXIe siècle » présente tous les scénarios possibles du changement climatique jusqu’en 2100. Vous pouvez le consulter dans le volume4 « Scénarios régionalisés pour la métropole et les régions d’outre-mer», édition2014.

En métropole, divers dérèglements climatiques ont été observés :

  • La réduction du nombre de jours froids pendant la période hivernale (sur l’ensemble de la métropole et surtout dans le nord-est)  ;
  • La hausse des températures moyennes, entre 0,6°C et 1,3°C  ;
  • Une prolongation des vagues de chaleur dans le sud-est du pays durant la période estivale.

Ces tendances vont s’accentuer en 2071, les situations suivantes seraient fort probables :

  • La montée des températures moyennes, entre 0,9°C et 5,3°C  ;
  • Des vagues de chaleur de plus de 20 jours dans les régions du sud-est en période estivale  ;
  • Des épisodes de sécheresse assez fréquents dans les régions du sud et pouvant s’étendre dans tout le territoire de la France  ;
  • Des précipitations extrêmes sur une grande partie du territoire français, avec une variation importante dans certaines régions ;
  • Une diminution importante du nombre de jours froids durant l’hiver.

En outre-mer, la forte hausse de températures peut atteindre jusqu’à 3,5°C. Les précipitations vont diminuer pendant la saison sèche. La fréquence des cyclones tropicaux baissera également.

2. Réchauffement climatique : à quoi doit-on s’attendre en 2050  ?

Hausse du niveau de la mer dans le nord de la France Credit : DEBOVE SOPHIE

En France, le réchauffement climatique aura plusieurs conséquences d’ici 30 ans. En 2019, une augmentation de chaleur au-dessus de la normale a été constatée pendant dix mois. La montée de chaleur est inévitable et elle peut dépasser les 50°C.

Cette hausse de température aura lieu dans toute la France, mais elle sera plus importante dans la partie sud-est.

Les conséquences du réchauffement de la planète seront multiples :

  • Incendies en série partout en France  ;
  • Assèchement des nappes phréatiqueset sécheresses régulières  ;
  • Fonte des glaciers de montagne  ;
  • Prolifération des algueset contamination des eaux potables  ;
  • Inondations et hausse du niveau de la mer  ;
  • Pertes économiques sur certains secteurs (tourisme ou agriculture)  ;
  • Risques sanitaires causés par la chaleur.

Il est ainsi indispensable d’anticiper les scénarios possibles pour bien choisir la ville où vous allez vivre en 2050.

3. Quels sont les risques du dérèglement du climat  ?

Pollution de l'air à Paris Crédit : Delpixart

L’indice de chaleur ou heat index permet de mesurer le risque sur la santé et le degré d’inconfort lié à la chaleur. Les scientifiques utilisent généralement deux indices. Le premier indice est combiné à l’humidité relative à l’ombre et à la température de l’air ambiant. L’autre indice est le wet bulb ou la température du thermomètre mouillé. Ce deuxième indice est plus précis et moins subjectif. Il indique la température la plus basse d’un corps ou d’un objet qui se refroidit lors de l’évaporation de l’humidité de celui-ci.

Les influences potentielles du changement climatique sur la santé sont multiples et en corrélation. Les dérèglements climatiques augmentent notamment le taux de la sous-alimentation et de la malnutrition des enfants. Ils favorisent aussi le stress mental post-traumatique lié à la chaleur et aux phénomènes migratoires, les diarrhées ainsi que le développement des maladies transmises par des insectes. De plus, l’élargissement des zones humides et chaudes sur la surface du globe accroîtrait le développement des populations d’insectes vecteurs de virus.

En Europe, le taux de mortalité s’était avéré alarmant lors de la canicule de l’été2003. 70 000 décès ont été recensés pendant le mois d’août. Entre 2030 et 2050, ils peuvent engendrer plus de 300 000 décès supplémentaires par an. Ces changements climatiques entraînent des effets plus complexes sur la transmission de maladies infectieuses. Le taux de mortalité et de morbidité lié à ce type d’épidémiologie augmentera considérablement. Ces maladies peuvent être transmises par des vecteurs et des infections d’origine hydrique et alimentaire.

La teneur en ozone augmente aussi avec la température. L’élévation des températures risque de développer les allergies. La pollution atmosphérique peut développer des pathologies respiratoires.

Le changement climatique incite également les populations à effectuer des migrations. À noter que près de 250 millions de « migrants climatiques » sont attendus d’ici 30 ans. En effet, ces changements impactent directement sur leur cadre de vie :

  • Diminution des rendements agricoles due au manque d’eau  ;
  • Accès à la nourriture  ;
  • Inondations  ;
  • Augmentation du niveau des mers ;

Les impacts économiques des dérèglements climatiques sont plutôt significatifs. Le coût des dommages directs sur la santé est estimé entre 2 et 4 milliards de dollars par an en 2030.

Ainsi, lebouleversement climatiqueinduit plusieurs modifications sur la biodiversité et les écosystèmes ainsi que sur les activités économiques.

4. Sécurité en France : où vivre en 2050 ?

Phare de l'Île Louët, Bretagne Crédit : RolfSt

Les sécheresses à répétition représentent un véritable danger. D’ailleurs, ils concernent tout le territoire. Le choix d’un lieu de vie suivant le changement climatique à venir est une décision très importante lorsque vous regardez de plus près l’effet de l’augmentation de la chaleur.

Notez que les pics de pollution sont assez élevés dans les villes et auront des conséquences graves sur la santé des habitants. La Bretagne et la Normandie seront les régions les moins touchées par le changement climatique, mais vous devrez toujours être vigilant. En effet, les ouragans peuvent se multiplier et entraîner souvent des vagues destructrices, avec glissements de terrain et crues fulgurantes.

De plus, un rapport scientifique a précisé que le niveau de la mer s’élèvera et causera de l’érosion ou des inondations sur les côtes. En outre, aucune forêt ne sera à l’abri des incendies durant l’été2050.

Même les zones montagneuses seront touchées. Les sécheresses ainsi que la fonte des glaciers limiteront également le débit des cours d’eau. Ce dernier peut fléchir jusqu’à moins de 60% dans les Pyrénées et ses environs.

D’ici 30 ans, le réchauffement global en France peut dépasser les 2°C (selon l’étude de GIEC). Il est essentiel de se réfugier dans une zone riche en eau douce. Trouver un abri dans une forêt serait une bonne idée.

Vivre à la campagne est la meilleure option pour éviter les risques liés à cette montée de températures. Dans tous les cas, prévoyez toujours un plan B pour vos besoins en énergie. Privilégiez par exemple des solutions alternatives comme les énergies solaires.

5. Les différents endroits habitables en 2050

La vieille ville de la région Bourgogne Crédit : RomanBabakin

De nombreux critères doivent être pris en compte dans la détermination des facteurs du « bon vivre » :

  • Le climat en général  ;
  • À la ville comme à la campagne  ;
  • Au travail comme au loisir  ;
  • Aspects quotidiens de la vie  ;
  • Les possibilités d’agriculture  ;
  • Les zones touristiques  ;

Voici quelques endroits idéals pour être à l’abri de la canicule :

  • La Bretagne : la région bretonne sera plutôt épargnée de l’augmentation de la chaleur. Elle sera certainement le département français qui va être le plus peuplé d’ici 30 ans. Cette région peut même devenir une zone hyper touristique.
  • La Normandie : elle est idéale pour la culture de la vigne. À noter qu’en 2050, l’ensemble du territoire français peut toujours être propice à la Les conditions climatiques dans la région seront idéales pour accueillir sa première vigne normande. Quant au reste des régions, vous devez vous adapter aux climats secs. Optez par exemple pour les cépages supportant les grandes chaleurs et les étés chauds.
  • Le département des Yvelines : d’ici trente ans, les Yvelines deviendraient la destination privilégiée des Franciliens. Cet endroit est idéal pour prendre un bol d’air frais, faire des randonnées dans les forêts ou se baigner dans les coins des boucles de la Seine.
  • La Provence, mais en hors-saison : le charme du sud de la France peut bien se dégrader au fil du temps. Lorsque les températures ne dépassent pas 35°C, vous pouvez vous y installer.
  • La baie de Sommeet la Bourgogne : elles vont devenir de nouvelles destinations et attractions touristiques. En 2050, les vacanciers qui ont l’habitude de séjourner en Provence se tourneront vers la Bourgogne. Remonté jusqu’à la région du centre de la France, le climat méditerranéen va certainement attirer plusieurs touristes à Beaune, Dijon ou Mâcon. Vous pouvez vous rafraîchir dans les lacs et les cascades du Jura. La baie de Somme dépassera le bassin d’Arcachon en termes de nombre de visiteurs.

6. Comment s’adapter au dérèglement climatique  ?

Sauvegarde de la planète verte Crédit : Yuliia

Sécheresse, vagues de chaleur, montée des eaux... Plusieurs phénomènes affectent l’ensemble du territoire français à cause des changements climatiques. Cependant, il ne faut pas confondre ces impacts majeurs avec le phénomène de « niche climatique ».

Les Français doivent donc adapter leur mode de vie ainsi que leurs activités pour minimiser les impacts sur le climat. La réduction des émissions de gaz à effet de serre est une étape incontournable. En effet, la concentration des émissions de CO2 dans l’atmosphère est toujours liée aux activités humaines. Elle constitue la principale cause du changement climatique.

Il est ainsi important d’adopter des actions d’adaptation afin de limiter les risques du changement climatique :

  • Opter pour une alimentation durable  ;
  • Privilégier les moyens de transport durables  ;
  • Optimiser sa consommation en énergie.
Bouton whatsapp