Cette technologie peut-elle permettre de vivre jusqu'à 1000 ans ?

Selon un ingénieur américain, l’intelligence artificielle pourrait permettre aux êtres humains d’étendre leur espérance de vie de centaines d’années, voire d’un millénaire.

L’immortalité ! N’est pas Ciro Di Marzio qui veut ! Depuis la nuit des temps, cette quête à la vie éternelle est une chimère qui semble impossible à matérialiser. Cependant, l’évolution de l'intelligence artificielle pourrait rebattre les cartes comme le théorise Raymond Kurzweil, auteur et directeur de l’ingénierie depuis 2012 chez Google.

Cet ingénieur, qui se décrit aussi comme futurologue, a publié un livre intitulé “The Singularity is Nearer” dans lequel il explique une théorie très audacieuse. Selon lui, il existe une solution pour enrayer le processus du vieillissement humain afin d’accéder à une longévité millénaire.

Cette solution résiderait dans l’exploitation des nanorobots. Selon l’ingénieur, la symbiose entre nanotechnologie et intelligence artificielle recèle le secret de cette longévité incroyable. Le vieillissement humain réside dans l’accumulation progressive d’erreurs dans les cellules chaque fois qu’elles se divisent. Pour contrer cela, Raymond Kurzweil ambitionne de “guérir le vieillissement lui-même” grâce aux percées nanotechnologiques. Comme si la vieillesse était une maladie.

Crédit photo : iStock

Des humains robotisés pour vivre plus longtemps ?

Dans sa théorie, l’implantation de plusieurs centaines de milliards de nanorobots dans chaque corps humain serait la clé pour stopper son vieillissement. En effet, ces nanorobots auraient pour mission de réparer et d’améliorer continuellement les organes et les cellules défaillantes de notre corps.

Bien évidemment, toute théorie a ses détracteurs et ses sceptiques. Notamment, le fait de solliciter la nano robotique et l’intelligence artificielle pour déjouer la sélection naturelle implique des controverses sur le niveau éthique et sociétal.

Crédit photo : iStock

En effet, permettre aux humains de vivre pendant 1000 ans pourrait être désastreux pour la planète à l’heure où même aujourd’hui, la population mondiale est considérée comme trop importante au regard des ressources naturelles qui s’épuisent à grandes enjambées. Également, l’être humain restera-t-il humain si son corps est rempli de nanorobots ? Là-aussi, le doute est permis et beaucoup craignent tout simplement la disparition de l’être humain tel qu’on le connaît aujourd’hui puisque la mort fait partie intégrante de l’expérience humaine, et même de la vie en général.


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef