À 73 ans, il survit cinq jours en mangeant de la neige après avoir chaviré de son canoë

Bouton whatsapp

Aux États-Unis, un homme âgé de 73 jours a passé cinq jours blessé et perdu le long d’une rivière après avoir chaviré de son canoë. Il a réussi à survivre en se nourrissant avec de la neige.

C’était un cauchemar qui ne semblait jamais se terminer ! Du haut de ses 73 ans, Thomas Gray est un véritable survivant ! Le 13 mai dernier, il s’adonne à sa passion, le rafting, sur la rivière Salmon River, située dans l’Idaho, aux États-Unis. Cependant, son périple va se transformer en naufrage lorsqu’il aborde un passage périlleux avec de forts courants.

Son canoë se retourne et le septuagénaire se retrouve projeté hors de son embarcation, contraint de nager jusqu’à la rive. Dans l’impossibilité de récupérer son canoë, il n’a d’autres choix que de continuer à pied malgré une blessure à la jambe. Il parvient tout de même à rejoindre un cabanon de fortune.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le climat est très hostile à cette époque de l’année dans l’arrière-pays de l’Idaho où les températures sont glaciales et le sol recouvert de neige. Thomas Gray attend l’arrivée des secours pendant deux nuits dans ce cabanon, en vain.

Crédit photo : KSL.com

Retrouvé épuisé dans la neige !

Il reprend alors sa route et trouve refuge dans une caravane appartenant à un club de motoneige. Il y trouve à l’intérieur un poêle à bois mais pas d’allumettes pour démarrer un feu. Il y passe une nuit avant de reprendre sa route. À bout de forces, il s’écroule dans la neige, qui constituait sa seule nourriture depuis son échouage.

Miraculeusement, il est repéré quelques heures plus tard par les patrons d’une entreprise qui organise des randonnées dans la région : “Tom était totalement épuisé. Il pensait que c’était la fin. Il s’est allongé dans la neige et a prié”, explique la police locale.

Pris en charge, Thomas Gray va donc le bout du tunnel et peut remercier sa bonne étoile : “S’ils n’étaient pas venus, il n’aurait probablement pas tenu beaucoup plus longtemps. Il était dans un sale été quand ils l’ont pris en charge", indique la police. Pour l’anecdote, Thomas Gray avait perdu son frère cadet, il y a deux ans de cela, dans des circonstances similaires après avoir chaviré de son canoë dans la même zone.

Source : New York Post

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef