Au volant de sa Mini équipée d'un gyrophare, il roule à 248 km/h avant de se faire flasher par les gendarmes

Bouton whatsapp

En novembre dernier, un automobiliste s’est vu retirer son permis de conduire après avoir été flashé à 248 km/h sur une autoroute. Le véhicule était équipé d’un gyrophare, un matériel interdit qui a été saisi par les gendarmes.

Crédit Photo : Istock

À voir aussi

Quand appuyer sur le champignon rime avec mauvaise décision.

Le 30 novembre dernier, la gendarmerie du Loiret a eu du pain sur la planche lorsqu’elle a arrêté un véhicule roulant à 248 km/h sur l’autoroute A10, rapportent nos confrères de La République du Centre.

Comme le rappelle le quotidien régional, la route empruntée par l’automobiliste au moment des faits était limitée à 130 km/h. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le conducteur a vite regretté son excès de vitesse gargantuesque.

Crédit Photo : istock

L’automobiliste utilisait des gyrophares

Celui qui conduisait une Mini modèle sport s’est vu retirer son permis de conduire sur le champ, et sa voiture a été saisie par les militaires. Il a également écopé d’une lourde amende de 1500 euros.

Mais ce n’est pas tout ! Ce dernier «utilisait des feux de pénétration bleus», explique la gendarmerie sur sa page Facebook.

Vous l’ignorez peut-être, mais les gyrophares sont réservés aux véhicules d’intérêt général comme la gendarmerie, la police ou encore le Samu. Dès lors, le matériel interdit a été saisi et le conducteur a été auditionné.

«Lors de son audition, il a déclaré qu’il utilisait les gyrophares car il avait peur des camions», racontent les forces de l’ordre. Sans surprise, il a reçu une amende de 750 euros pour l’utilisation interdite du gyrophare.

Bouton whatsapp