Elle couvre son fils d'un an de faux tatouages et devient la cible d'insultes sur Internet

1 046partages
Bouton whatsapp

Aux États-Unis, une créatrice de mode s’est retrouvée au coeur d’une polémique sur les réseaux sociaux : elle a recouvert le corps de son fils de faux tatouages.

Shameka Morris, une créatrice de mode originaire de Floride (États-Unis) est devenue la cible de vives critiques sur les réseaux sociaux. La raison ? Cette passionnée de tattoos a recouvert le corps de son fils d’un an de faux tatouages.

À voir aussi

Crédit Photo : Shameka Morris / Instagram

La styliste accusée d’élever son fils comme un voyou

Le petit Treylin a reçu son premier tattoo éphémère à l'âge de six mois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce dernier est une véritable célébrité sur TikTok, où il est suivi par 1,5 million d’abonnés.

Crédit Photo : Shameka Morris / nuggetworld561 / Instagram

Crédit Photo : Shameka Morris / nuggetworld561 / Instagram

Parmi ses followers, certains d’entre eux accusent Shameka d’être une mauvaise mère :  «Les gens disent que je l'élève comme un gangster et un voyou(…) Ça a été horrible parce que je ne suis pas une mauvaise maman», a confié la styliste. Ce n’est pas la première fois que l’américaine se retrouve au coeur d’une polémique.

Alors qu’elle était enceinte de huit mois, la jeune femme s’est fait tatouer la cuisse droite. Cette dernière a reçu une pluie de critiques après avoir partagé une photo de sa séance sur les réseaux sociaux.

« J'ai été malmenée sur les réseaux sociaux. Tous les commentaires étaient négatifs, les gens disaient que mon bébé allait naître avec un tas de tatouages. Qu'il allait avoir la peau empoisonnée. C'était fou ».

Crédit Photo : Shameka Morris / Instagram

La mère de famille se moque de ses haters

Aujourd’hui, la mère de famille affirme que son enfant «adore avoir des tatouages». Une chose est sûre : les réactions des haters n’atteignent pas la fashionista :

«Selon moi, être une bonne maman, c'est être leur pom-pom girl, leur personne de référence et leur meilleure amie. Pour les gens qui me jugent, sachez que je m’en fiche parce que c’est un style de vie qui nous plaît».

Crédit Photo : Shameka Morris / nuggetworld561 / Instagram

Source : Daily Mail
Bouton whatsapp